AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|


knowledge is power (ashara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 16:56

Ashara Rose Peyredragon
“  j'me  suis  sentie  comme  un  requin-tigre  ”


THE THINGS WE LOVE THE MOST DESTROY US EVERYTIME
I. QUESTIONS PERSONNELLES.
COUCOU MON COCO, ALORS POUDLARD CA TE PLAÎT? Un sourire discret s'étire sur son visage, alors qu'elle répond d'un ton posé. « Evidemment ». « Petite, je n'attendais que ça, d'y entrer. Devoir attendre un an après le départ d'Endymion a été une véritable torture ». Elle ne rit pas, et jette une oeillade subtile à son interlocuteur. TA FAMILLE TE MANQUE PAS TROP, CA VA? « Me manquer ? Ma famille est constamment avec moi depuis le berceau ». Son ton se fait plus sec, et elle continue avec sérieux. « Un Peyredragon n'a pas besoin de sa famille pour se souvenir de la pureté de son nom. Cela dit, je ne m'imagine pas étudier sans que mes frères et soeurs soient dans le coin. Endymion et Isil sont de ma maison, et Eirlys n'est jamais bien loin non plus ». ET CÔTE CŒUR? ME MENS PAS MON CHOU, ON EST ENTRE NOUS Ses sourcils se froncent, mais elle cache habilement sa contrariété. « Question indiscrète. Je suis fiancée, tout le monde le sait ». « Ce qui concerne mon coeur n'a strictement aucune importance ». D'AILLEURS TON AMORTENTIA IL SENT QUOI? Il ne lui faut que quelques secondes pour se reprendre, et elle enchaine. « Une vague odeur de parchemin ancien, d'abord. Il faut croire que je passe trop de temps le nez dans les bouquins » Elle étire un sourire poli. « Puis, celle d'un arbre, le chêne, probablement. J'y sens aussi parfois un soupçon de rose. Ma mère aimait s'en parfumer ».  SINON T'AS DES POTES OU TU PRÉFÈRES CASSER DES TÊTES? La question a le mérite de lui arracher un sourire amusé. « J'ai mes dames de compagnies, Mihrimah et Octavia ». « Endymion et Aegon ne sont jamais bien loin non plus ». Elle ajoute sur un ton léger. « Je m'entends aussi très bien avec Siv. Heureusement, puis qu'elle sera bientôt ma soeur par alliance ! »T'AS DES PROJETS D'AVENIR OU TU PRÉFÈRES GLANDER? « Mon avenir est tout tracé ». Son visage reste impassible, et elle enchaine avec aisance, comme si elle se répétait ces mots depuis l'enfance. « Je resterai toujours une princesse, et soutiendrai mon frère lorsqu'il montera sur le trône. Puis, j'épouserai l'héritier Romanova ». D'autres auraient vu son regard bleuté se voiler, mais l'interlocuteur ne peut le percevoir. T'AS DES PASSIONS VOIRE MÊME...*PPPSSH* T'ES DANS UN ORDRE? Ce sujet lui plait davantage, mais son ton reste modéré. « J'ai toujours aimé la littérature et la danse, puis apprendre, en général ». « J'ai fait partie des flamel d'or pendant plusieurs années, mais j'ai fini par décider de quitter l'ordre » Elle ne s'étend pas en explications, et son regard sévère incite son interlocuteur à ne pas poser davantage de questions.  C'EST QUOI TON EPOUVANTARD CHOUCHOU? « Echouer ». « Leurs regards critiques, perdre leur confiance ». Elle observe le mur, un instant, puis conclut. « Rien de bien surprenant ». « J'ai une peur bleue du vide, alors vous n'avez qu'à retenir que mon épouvantard est un gouffre sans fond ». ET TU VOIS QUOI DANS LE MIROIR DU RISED? « Bonne question ». « Je n'ai jamais pensé à y jeter un oeil ». Son mensonge est imperceptible. Elle y a pensé, plusieurs fois. Elle ne fait que redouter le reflet que lui renverra le miroir. Son propre sacrifice et sa famille heureuse, ou bien la liberté ? UN DERNIER TRUC POUR LA ROUTE? Elle murmure sur un ton sec. « La prochaine fois, lorsque vous parlerez à un membre de la famille royale, évitez les questions indiscrètes ».

II. QUESTIONS GÉNÉRALES.
TU PENSES QUOI DE LA ROYAUTÉ MAGIQUE CHÉRI? La question lui semble peu pertinente, et elle pince les lèvres. « À votre avis ? ». « Du bien, évidemment. Je suis fière de faire partie de la dynastie Peyredragon ». TU PENSES QUOI DU ROI, DE LA REINE? « J'ai toujours voué un grand respect à mon père ». Elle ne ment pas, et ajoute avec prudence. « J'avoue ne pas très bien connaître la Reine. Peut-être est-ce seulement dû au fait que nous ne partageons pas le même sang ». Elle se garde bien d'ajouter qu'elle n'a jamais apprécié le fait que son père se remarie, et encore moins avec Elvezia Lombardi. ET LE PRINCE HÉRITIER, TU LE TROUVES COMMENT? « Parfait, c'est une bonne réponse ? ». Elle sourit sincèrement en imaginant les airs fiers d'Endymion. « Dire que l'on s'entend très bien serait un euphémisme. J'ai toujours pensé que nous aurions dû naître jumeaux ». Elle enchaine avec malice. « Il est quand même un poil colérique, mais heureusement, je sais comment gérer tout ça ». TU PENSES QUOI DES ESCLAVES? « Je pense qu'ils sont à leur place, ni plus, ni moins ». T'EN PENSES QUOI DE LA RÉVOLTE D'IL Y A DOUZE ANS? Elle fronce les sourcils. « J'étais jeune à l'époque, mais je me souviens avoir été très effrayée par cette vague de rébellion ». « Heureusement, mon père a su écraser cette révolte d'une main de fer. Je n'imagine pas le chaos qu'aurait pu provoquer un tel évènement s'il avait abouti » TU CROIS QU'UN JOUR LE MONDE SERA PLUS JUSTE? « Ne l'est-il pas déjà ? »ET SI LA GUERRE REPRENAIT? Elle masque aisément son anxiété. « Je me tiendrai auprès de ma famille, et je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir pour la stopper ». SI TU POUVAIS DIRE UN TRUC, UN SEUL AU ROI CA SERAIT QUOI? « Vous devriez mieux choisir vos journalistes royaux, père, celui-ci est un véritable abruti ».

POWER RESIDES ONLY WHERE MEN BELIEVE IT RESIDES


△  CARTE CHOCOGRENOUILLE


III. TON IDENTITÉ.
Nom Peyredragon. Le nom se suffit à lui même ; royauté. Prénom(s) Ashara, fruit du désir d'une mère de parer son enfant d'un prénom digne d'une telle famille. Puis, Rose, celui d'un ancêtre, symbole du respect voué à l'ancien temps. Date de naissance Un premier septembre, il y a vingt ans de cela. On dit qu'elle est née sous le signe de la vierge. Rigueur, perfectionnisme et perspicacité, ce n'est probablement pas dû au hasard. Lieu de naissance Au coeur du palais royal, évidemment. Age Fraichement vingt ans. Statut de sang Royal.

Maitre/Esclave Possède une esclave, Sansa, depuis plusieurs années. Maison Celle des serpents, et celle des dragons ; Serpentard. Année Septième année. Baguette Elle est faite en bois d'Orme, symbole de raffinement et de dignité, et contient un ventricule de coeur de dragon. Comme sa propriétaire, elle peut se vanter d'être souple, et mesure tout juste vingt-quatre centimètres. Niveau de sorcellerie Toujours le plus parfait possible. Epouvantard Les silhouettes élancées de son père et de son frère, et leurs regards accusateurs posés sur elle. Décevoir, trahir, échouer.

ASHARA ROSE. Le second enfant, la première des filles. Sur ton berceau, ton père souhaita que tu sois l'incarnation même de la royauté, et son voeu semble avoir été exaucé. Pour toujours, honneur et dignité seront tes maitres mots. Tu es née ainsi, tu as été élevée ainsi, et tu mourras ainsi. Perdre ta mère à l'âge de sept ans t'a poussé à te montrer forte, et tu entrepris de prendre sa place auprès de tes jeunes soeurs, développant un étrange instinct protecteur et un sens aigu des responsabilités. Rose élégante, mais épineuse, tu te voiles d'une fierté et d'une froideur qui te furent enseignées par le Roi. La pression ne t'a jamais effrayée, tout comme les regards des autres, tantôt critiques, tantôt admiratifs. Tu n'aimes pas te mélanger, non pas par mépris, mais par pudeur. Tes mots sont toujours soigneusement choisis, et se font de plus en plus rares. Ton ton sait se montrer sec comme conciliant, et tu as su devenir une redoutable négociatrice. Alors que tu aurais pu te placer dans l'ombre de ton frère ainé, l'héritier, tu as décidé d'être à ses côtés. Tu combles ses failles et déroules ta toile, lentement. Monter sur le trône ne t'intéresse pas, car tu préfères observer, déduire et convaincre, toujours subtilement. Ceux qui se méfient de toi ont raison, car le danger ne se trouve pas nécessairement la où on l'attend le plus. Et ils t'observent, te jugent, te critiquent. Combien de fois as-tu lu ces mots sur leurs lèvres ? « Hautaine »,  « Coincée » ou encore « Inaccessible ». Tu passes plus de temps à tenter de montrer qu'ils ne t'atteignent pas, au lieu de chercher à les corriger. Tu crains tant cette spontanéité imprévisible, qui n'entre pas dans tes calculs et la don de te rendre folle. Les autres vivent, alors que tu survis, mettant tes propres émotions de côté pour afficher celles qu'on attend de toi. Tu te confonds entre tes devoirs et tes envies, tu te perds. Qui es tu réellement ?
Tu es la littérature, la danse, la souplesse et la passion. Tu es le Yin de son Yang, à lui, ce frère que tu adules. Ta patience saura être récompensée, car ton père commence à voir en toi une arme. Pourtant, tu ignores encore si tout cela vaut la peine de faire ce sacrifice. Tu ne vis que pour ta dynastie, ne penses que pour elle, et qu'à travers elle. Te résoudras-tu pour autant à jurer amour éternel à ce fiancé que tu ne connais guère ?

façonnée par son père comme une poupée de cire + passionnée de littérature + pratique la danse depuis qu'elle sait marcher + déteste le quidditch + mange très peu + est toujours dans le contrôle + possède une silhouette de ballerine, probablement trop mince + très exigeante + critique + sévère + froide + hautaine + très – trop – indépendante + apprécie la solitude et le silence + têtue + réservée + gracieuse + très souple + redoutable négociatrice + sèche + studieuse + terre à terre + moqueuse + intelligente + souvent tiraillée entre ses devoirs et ses propres envies + énergique + on la dit trop "coincée" + ne parle jamais pour ne rien dire + vive d'esprit + semble toujours d'un calme olympien + plus anxieuse qu'elle ne le montre + curieuse + soignée + rancunière + rusée + audacieuse + déteste la paresse + craint la spontanéité + déterminée + très grand sens de l'honneur + ambitieuse + appliquée + capricieuse + minutieuse + patiente + perfectionniste + royale + fière + superbe + orgueilleuse + observatrice + perspicace + pessimiste + méfiante + assurée + droite + élégante.



WHAT DO WE SAY TO THE GOD OF DEATH? NOT TODAY
V. QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ECRAN ?
pseudo TIGRE. prénom Julie. âge Dix-neuf ans - ok, presque. par quel hibou es-tu venu ici ? Par Amortentia, évidemment que penses-tu du forum? des remarques ? points positifs, points négatifs ? Il est parfait. un double-compte ? Absolument pas. ton smiley favori What a Face  ton avatar La jolie Frida Gustavsson. un petit mot pour la fin : Aaaaaaaaah ce forum est parfait, je vous aime, longue vie au staff   


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 16:57


histoire
“ Lift the weight of the world from my shoulders again ”

SHE HAD THAT SMILE
Perchée sur un lit deux fois plus haut qu'elle, la petite fille semblait captivée par l'ouvrage poussiéreux qu'elle tenait entre ses mains. Une cascade de cheveux blonds ondulait sur ses épaules frêles, alors que les traits fins de son visage exprimaient une concentration intense. La chaleur qui enveloppait le château royal aurait pu la pousser à sortir chercher l'air frais à l'ombre des larges chênes, mais depuis plusieurs semaines, la princesse ne sortait plus, et restait cloitrée dans sa chambre, murée dans un silence profond. Ses mots, elle les avait réservés à sa tendre mère, centre de son univers, mais elle n'était plus. Un mois que la Reine était partie. Un mois que le château tournait au ralenti, comme enlisé dans un deuil interminable. L'absence de la douce Lùthien avait éteint les regards, et effacé les sourires, impitoyablement. La terre s'était arrêtée de tourner, et le temps, comme suspendu, poussait les secondes à s'étendre en heures. Dès l'annonce du décès, les larmes et les cris, la petite Ashara s'était réfugiée dans ses appartements. Du haut de ses sept ans, elle n'avait pas pu supporter la présence pesante de son fantôme de père, au regard désormais éteint et vide. Elle évitait ses soeurs, et ne tolérait que la présence d'Endymion. La nuit, elle foulait le sol de pierre de ses pieds nus, et courait se réfugier dans les appartements du Prince encore endormi. Lovée contre son corps chaud, Ashara oubliait les larmes, et se sentait presque apaisée, jusqu'au lendemain. Puis, elle s'enfermait de nouveau dans un profond silence, et se plongeait dans des livres trop lourds pour elle, qu'elle commençait tout juste à déchiffrer. Ce jour-la, la princesse semblait captivée par les créatures magiques de l'ancien temps, et effleurait les gravures du bout de ses doigts fins. Elle savait lire depuis ses plus jeunes années, et se délectait de tous les sujets - tous, tant qu'ils ne lui rappelaient pas que sa mère n'était plus. La petite aurait pu passer encore de longues heures à feuilleter le volume, si seulement un domestique ne l'avait pas brusquement dérangée. « Excusez-moi, votre Altesse ». Surprise, Ashara sursauta, et darda ses prunelles claires sur le jeune garçon. Son regard n'était pas réellement méchant, mais instinctivement, elle pinça les lèvres d'agacement. Le silence de la pièce lui manquait déjà. « Votre père souhaite vous voir dans la salle du trône. Je vais vous y escorter ». La princesse retint un léger soupir, et se décida finalement à descendre de son perchoir. Elle n'avait aucune envie de mettre les pieds hors de ses appartements, et restait particulièrement têtue pour une enfant de son âge. Toutefois, elle faisait également preuve d'une certaine perspicacité, et avait depuis longtemps compris qu'on ne refusait rien au Roi. Silencieusement, elle lassa autour de ses chevilles les sangles des légères sandales de cuir que le garçon lui tendait, et elle se laissa doucement glisser au sol. Elle n'avait pas spécialement envie de se faire escorter, mais elle ne protesta pas pour autant. Son père lui avait bien trop de fois répété que les escortes faisaient partie de son rôle de princesse, et qu'elle devait s'en accommoder. Le château était vaste, et il fallut plusieurs minutes aux deux enfants pour atteindre la salle du trône. Jetant à peine un regard aux saluts respectueux des gardes qui en gardaient l'entrée, Ashara passa la vaste porte boisée d'un pas souple. Le Roi était en pleine audience, mais il détourna le regard de ses conseillers lorsque l'enfant s'avança sur le tapis de velours pourpre. « Laissez-nous » lâcha-t-il sèchement aux hommes qui l'entouraient. Ceux-ci s'empressèrent de s'exécuter, et disparurent à travers une porte dérobée.  Les jambes fines de la princesse la menèrent rapidement jusqu'aux marches de pierre, qu'elle gravit sous les yeux déroutants de Smaug Peyredragon. « Ashara ». Son ton sembla ferme, mais tout de même empli d'une certaine tendresse, infime trace du souvenir de la Reine. Lorsqu'elle s'approcha, le Roi effleura ses joues pâles, et la petite ne broncha pas. Ses yeux clairs emplis d'une innocence enfantine croisèrent ceux à la teinte semblable de son père. Le regard d'ordinaire si sévère de Smaug Peyredragon se voila d'une tristesse tendre. La première de ses filles tenait beaucoup de lui, mais avait hérité suffisamment de sa mère pour lui rappeler son souvenir à chacun de ses mouvements. Le Roi pleurait Lùthien, mais ne le montrait pas. L'infime trace de faiblesse s'effaça aussitôt de ses prunelles glacées, et la petite blonde se sentit anxieuse. Bien qu'il aime ses enfants, le monarque ne les faisait jamais mander pour son simple plaisir. Autrefois, il aurait observé Lùthien pouponner les fruits de leur union, le sourire aux lèvres. Ce temps semblait définitivement révolu. « Te souviens-tu du fils ainé des Romanova ? ». La question sembla surgir de nulle part, et frappa la fillette de plein fouet. Déconcertée, elle fronça les sourcils. « Hélios ». Evidemment, elle s'en souvenait. Ashara avait toujours préféré observer à se faire remarquer, et l'enfant brun ne pouvait pas avoir échappé à ses yeux curieux. Même à sept ans, la petite comprenait que les Romanova étaient leurs plus précieux alliés. Elle avait croisé Hélios à tous les bals, mais ne l'avait jamais approché. Il ne l'intimidait pas - une princesse ne devait pas être intimidée par qui que ce soit, mais elle se tenait tout de même instinctivement à distance. « Oui, père. Mais il ne m'apprécie pas beaucoup, je pense ». Comme toujours, l'enfant ne s'étendit pas en bavardages inutiles. Son regard en disait bien plus long que les mots, et les Peyredragon n'étaient de toute manière pas vraiment connus pour leur côté extraverti. La filette laissa son père attraper l'une de ses minuscules mains. « Peu importe. Vous serez fiancés d'ici quelques semaines. Les Romanova ont toujours été nos précieux alliés, et nous avons besoin de cette union pour concrétiser cette amitié ». La petite blonde ne comprit pas tout de suite le sens de ces paroles, et elle fronça les sourcils, abasourdie. Fiancés ? Endymion l'était, et ça n'avait pas changé grand chose à sa vie. À sept ans, les conséquences lui parurent bien lointaines. Le mariage était une histoire d'adultes, non ? Elle avait beau ne jamais se comporter comme une enfant de son âge, la nouvelle ne lui parut pas si fatale que cela. Sa mère avait épousé un prince pour devenir Reine, et on lui avait toujours appris qu'une princesse devait épouser un noble, ce qu'Hélios était. Un instant, la demoiselle ouvrit la bouche. Elle avait des questions. Que signifiaient les fiançailles ? Et si Hélios ne la trouvait pas suffisamment digne de son rang de princesse ? Pourrait-elle continuer à lire, même fiancée ? Elle n'eut toutefois pas le temps de dire un seul mot. « Ta mère l'aurait voulu ». Smaug savait utiliser les bons mots, et Ashara marqua un silence religieux. Elle lui manquait tellement. Elle leur manquait à tous. Intriguée, la petite fille fronça tout de même les sourcils. Il ne lui semblait pas avoir entendu sa mère parler de fiançailles un jour, du moins pas à son sujet. Pourtant, sa curiosité la poussait souvent à écouter des conversations auxquelles elle n'était pas censée prendre part. Elle ne comprenait pas tout, mais avait une excellente mémoire, et un esprit vif. Tôt ou tard, elle finissait par analyser ce qu'elle entendait. En l'occurrence, Ashara ne put que croire sur parole son paternel. Qui remettrait en question l'intégrité du Roi ? « Maman me manque », murmura-t-elle simplement. Cette fois-ci, Smaug ne laissa rien paraître. S'il souffrait d'avoir vu partir la seule femme qu'il avait jamais aimé, il restait un Peyredragon, et un Roi. Rien ne pouvait vaincre les dragons. Sous les yeux étonnés de sa fille, il farfouilla un instant dans sa bourse de cuir, et en sortit une chainette d'or, qu'il passa autour du cou de l'enfant. L'émeraude délicate qui y était accrochée se refléta un instant dans ses yeux d'acier, qui semblèrent plus humains pendant quelques secondes. « Elle sera toujours avec toi, désormais ». Les doigts de l'enfant se refermèrent autour du pendentif. Elle l'avait vu pendre au cou de sa mère, autrefois. Être jeune ne l'empêchait pas de deviner qu'il avait une immense valeur, à la fois matérielle et sentimentale. Qu'il ait agi de manière calculée ou sincère, Smaug avait endormi les craintes de sa fille en un claquement de doigt. Alors qu'elle s'apprêtait à se retirer, le Roi attrapa son menton, et la poussa doucement à le regarder dans les yeux. Son ton ferme fit presque frémir la petite blonde. « Tu peux pleurer aujourd'hui, Ashara, mais tu cesseras demain. Tu ne seras plus faible. Rien ne peut atteindre un dragon, ne l'oublie jamais ». Les mots résonnèrent dans sa tête, encore et encore alors qu'elle s'éloignait. Effectivement, elle ne serait plus faible. Qui aurait cru que plus d'une dizaine d'années plus tard, ce souvenir la hanterait encore ?



SHE EXPECTED THE WORLD
« Ashara Rose Peyredragon ! ». Un vague brouhaha s'empara de la grande salle, et les murmures s'intensifièrent alors que l'adolescente à la longue chevelure blonde se détachait du groupe de premières années effrayés. La cérémonie venait à peine de commencer, et elle s'avançait en premier, évidemment. Son visage semblait impassible, alors qu'elle relevait le menton d'un air altier. Les yeux rivés sur le professeur, elle s'avança d'un pas lent, mais léger. Sentir les regards dans son dos ne la perturbait pas plus que cela. Elle était née avec ces regards, et mourrait probablement avec eux. Lorsqu'elle se jucha sur l'estrade, et se retourna vers la foule dans un mouvement vif, les murmures se turent. Un instant, elle balaya la salle de ses prunelles glaciales. Ils l'observaient, la détaillaient des pieds à la tête. Certains connaissaient cette silhouette svelte, probablement trop fine, cette peau pâle et ces cheveux d'un blond très clair, soigneusement tressés pour l'occasion. Elle reconnut certains visages, appartenant à des enfants de haute naissance, pour la plupart. Ses yeux ne s'attardèrent que très peu sur ceux-la, et continuèrent leur inspection minutieuse de l'endroit, pour finir par croiser une paire d'iris semblables aux siens. Endymion Peyredragon. Un mince sourire s'étira sur ses lèvres, alors qu'elle croisait le regard de son frère aîné, jumeau de cœur depuis toujours. Complicité, protection, soutien. Lui seul semblait savoir que sous ces airs princiers se cachait une certaine anxiété. Toujours maîtriser ses émotions, ne jamais montrer ses peurs. Le prince lui-même appliquait ces principes à la perfection. Une véritable aura dominatrice semblait émaner de sa personne, et ses camarades se tenaient à une distance respectable de lui. Ils le respectaient, et ne tarderaient pas à la respecter, elle aussi. Leurs destins étaient tracés depuis leur naissance. Il était né pour être Roi, et elle était née pour être Princesse, à sa suite et à celle de son oncle dans l'ordre de succession. Ils n'étaient encore que des adolescents, mais savaient parfaitement à quoi ressemblerait leur vie à leur sortie de l'école. Fréquentations, réussite scolaire, mariage. Tout avait toujours été programmé. N'était-ce pas finalement le lot de tous ceux qui devaient régner ? « Votre Grâce ». Le professeur s'inclina légèrement en sa direction, marquant ainsi le respect qu'il lui devait. En guise de réponse, Ashara ne lui adressa qu'un léger mouvement de tête. Tous ces honneurs ne lui semblaient pas excessifs, puisqu'ils faisaient simplement partie du protocole. Alors qu'elle se tournait de nouveau vers la foule, la demoiselle jeta un bref regard du côté d'une table bien particulière : celle où siégeaient les membres des familles nobles et de la famille royale, venus assister à la répartition de leurs progénitures. Il ne fallut qu'une demi-seconde à la princesse pour capter des prunelles une fois encore semblables aux siennes. Le visage de Smaug Peyredragon sembla d'une froideur impassible, mais elle parvint tout de même à percevoir un minuscule tressaillement de ses lèvres, qui s'étirèrent en un sourire quasiment imperceptible. Pendant plusieurs secondes, Ashara soutint son regard. Le Roi avait toujours appris à ses enfants à être fiers, et la jeune femme était probablement de ceux qui suivaient ses enseignements avec le plus d'assiduité. Après quatorze années d'une éducation rigoureuse et d'une détermination de fer, Ashara pouvait se vanter de ne l'avoir jamais déçu. Être parfaite et irréprochable faisait partie d'elle, désormais, et même s'il ne le montrait jamais, la Peyredragon était persuadée que son père était fier d'elle. Elle faisait honneur à son rang et à sa maison en toutes circonstances. Décevoir serait bien plus qu'un échec, à ses yeux.

Alors qu'il la couvait d'un regard fier et protecteur, on la coiffa du fameux choixpeau censé la répartir dans l'une des quatre maisons de l'école. La salle se fit finalement silencieuse, alors que tous l'observaient intensément. Peu impressionnée, Ashara parvint à faire abstraction des autres élèves, et ferma les yeux. Toute son enfance, on lui avait parlé de cette fameuse cérémonie, aiguisant en elle l'impatience que son tour soit enfin venu. Elle se souvint des airs mystérieux d'Endymion lorsqu'il avait fièrement fait le récit du jour où le choixpeau l'avait réparti à Serpentard, comme ce fut le cas pour leur père bien avant eux. La demoiselle n'avait eu qu'à attendre une petite année avant de faire enfin son entrée à Poudlard, mais elle lui avait semblé bien longue. Excitation et anxiété s'étaient tour à tour succédées dans son esprit, et ce pendant des jours, des semaines, des mois. Ashara Peyredragon était connue pour son calme olympien, et pourtant, il avait été bien difficile pour elle de se contenir. Lorsque le cuir usé effleura son front et vint couvrir ses yeux, la jeune femme pinça les lèvres. Son cœur tambourinait violemment dans sa poitrine, mais comme toujours, ses mains ne tremblaient pas. Parfois, elle avait l'impression qu'on lui avait appris à rester digne avant même de lui apprendre à marcher. Elle était si jeune, et se sentait pourtant si âgée. Beaucoup considéraient le fait de faire partie des privilégiés comme une chance, tandis que d'autres le voyaient plutôt comme un fardeau. Ashara, elle, ne parvenait toujours pas à décider de quel côté elle se plaçait. Tout ce qui comptait à ses yeux d'adolescente était de ne pas décevoir les siens, puisqu'au fond, c'était ce qu'elle avait appris à redouter depuis sa naissance. La princesse n'eut toutefois pas le temps d'y songer davantage, puisqu'une voix grinçante résonna soudainement dans son esprit. « Tiens, une Peyredragon ! Intéressant ... ». « Je perçois en toi un très grand sens de l'honneur, mais aussi beaucoup de curiosité ... Serdaigle, peut-être? ». Concentrée, la demoiselle crut avoir le souffe coupé, alors que le choixpeau enchainait. « Tu as tout de même hérité de la détermination et de la ruse du Roi, alors pour toi, princesse, ce sera ... Serpentard ! ». Les applaudissements assourdissants virent sortir brutalement de sa torpeur la jeune fille encore confuse. Peu consciente de la réalité qui l'entourait, elle se laissa retirer le choixpeau sans protester, et se leva, fixant la foule des élèves. Instinctivement, elle tourna la tête, et perçut le regard perçant du Roi. Elle n'eut pas besoin d'une démonstration d'affection pour comprendre que son léger mouvement des lèvres ne signifiait qu'une chose : test réussi. En quelques secondes, la princesse réalisa qu'elle faisait son entrée à Poudlard dans la maison qui avait vu évoluer beaucoup de ses ancêtres, son père, mais aussi son frère. Sa répartition ne surprendrait personne, et la rassurait largement. Parmi les serpents, elle serait certaine de n'être jamais bien loin d'Endymion et d'Aegon. Soulagée, et satisfaite de la réaction de son parternel, Ashara étira un léger sourire, discret, mais sincère. Sous les applaidossements, elle se dirigea d'un pas assuré vers la table de sa nouvelle maison, à laquelle l'attendait le prince, visiblement fier de voir sa petite soeur le rejoindre. Lorsqu'elle s'assit à ses côtés, la princesse sentit plusieurs regards insistants l'examiner, mais elle ne baissa pas la tête. L'aventure commençait ici, et elle débutait plutôt bien.



AND THOUGH SHE BE BUT LITTLE, SHE IS FIERCE
Une, deux, trois, quatre, et cinq têtes blondes. L'union de Smaug Peyredragon et de sa Reine avait été féconde, bien que cette dernière n'ait pas été la pour les voir grandir. Alors que l'immense salle de bals du château royal se remplissait peu à peu, les invités défilaient sous les yeux des dragons d'or, qui devaient une fois de plus se soumettre à un protocole lourd et profondément ennuyeux. « Vous êtes plus belle de jour en jour, Votre Altesse ». L'homme âgé d'une soixantaine d'années se pencha pour lui donner un baisemain, qu'elle accepta en effectuant une légère révérence. Son geste semblait parfait, et elle l'avait répété tant de fois qu'il ne pouvait en être autrement. Plus le temps passait, et plus la princesse avait la sensation d'agir de façon mécanique. Sourire, saluer, faire la révérence. Vingt ans qu'elle faisait strictement ce qu'on attendait d'elle en public, et cela commençait à la lasser. Un instant, ses prunelles claires s'évadèrent, et elle se souvint du volume poussiéreux qu'elle avait laissé sur son lit. Il n'y avait que lorsqu'elle était seule qu'Ashara se sentait en paix avec elle-même, et elle se languissait du moment où elle pourrait enfin quitter la réception pour vaquer à ses propres occupations. Ces brefs instants de calme lui permettaient encore de supporter le poids qui pesait constamment sur ses épaules, mais pour combien de temps ? Un mouvement saccadé à sa droite la tira brusquement de ses pensées, et elle darda ses orbes glacées sur le, ou plutôt la responsable. « Iseult », murmura-t-elle sèchement. La plus jeune de ses soeurs, n'avait jamais su tenir en place. Si Ashara avait parfois admiré sa fougue, elle ne pouvait s'empêcher de faire preuve d'une certaine rigueur. Si le Roi l'avait aperçu, elle aurait eu droit à bien plus qu'un simple regard courroucé.  Fort heureusement, Smaug semblait être en pleine conversation avec un homme que tous connaissaient bien : Aleksander Romanova. Lorsqu'elle aperçut sa mine sombre, son sang sembla se glacer dans ses veines. Si le père venait d'arriver, le fils aîné ne se trouvait probablement pas bien loin. Souvent, Ashara se surprenait à penser que s'ils n'avaient pas été fiancés dès le plus jeune âge, elle se serait peut-être bien entendue avec Hélios. Plusieurs fois, enfant, elle avait tenté de lui adresser la parole, mais il ne lui avait jamais accordé plus qu'un regard. Autrefois, son orgueil de petite princesse avait été blessé par cette indifférence, mais elle avait appris depuis bien longtemps à ne plus rien attendre du garçon. Lorsqu'ils se croisaient dans les couloirs de l'école de magie, ils semblaient être de parfaits inconnus, et lors des soirées mondaines, ils se contentaient du minimum syndical, lorsqu'Hélios ne décidait pas d'en faire des tonnes pour la couvrir de honte. Le simple fait de voir son visage fermé et hautain l'agaça profondément, et elle se força de nouveau à enfiler son masque de glace.« Ashara, ma chérie ! Viens donc saluer nos amis, ainsi que ton fiancé ». Si le ton du Roi se voulait affectueux pour les apparences, la demoiselle sentait parfaitement cette pointe sèche, glacée, qui menaçait de le transpercer à tout instant. Il aurait fallu être fou pour ne pas se plier aux exigences du monarque à cet instant, et la princesse avait appris depuis longtemps qu'elle n'avait aucun intérêt à le contredire ; du moins, pas lorsqu'il s'agissait des Romanova. L'atout qu'ils représentaient pour la couronne était bien trop grand pour qu'elle se permette de faillir. De marbre, elle s'avança, et salua d'une légère révérence le père Romanova et sa femme. De leurs nombreux enfants, Hélios était le plus âgé, et il se tenait droit comme un i à leurs côtés. Ne pas sembler trop sèche ou irritée sembla alors difficile pour Ashara. Ses yeux clairs se plantèrent sans détours dans ceux du jeune homme, qui ne broncha pas. De quoi osait-il se plaindre ? Ils étaient tous les deux dans le même panier, et cet idiot ne semblait pas assez futé pour le comprendre. Si elle n'avait pas si longuement appris à se contenir, Ashara lui aurait probablement hurlé dessus, et balancé une tirade rageuse à la figure. Croyait-il réellement qu'elle rêvait toutes les nuits de ces foutues fiançailles, qu'elle mourrait d'envie de l'épouser et se complaisait dans cette situation ? Elle était aussi enchaînée que lui, voire même bien davantage. Certes, elle était princesse, mais elle restait femme, et elle pâtirait bien plus de cette union que lui - tellement injuste, d'ailleurs. Elle était lasse de se creuser les méninges seule pour trouver une solution inexistante, et trépignait d'envie de le lui faire savoir, à cet imbécile. Pour elle, rester digne n'avait jamais été synonyme d'inaction. Il fallait simplement agir intelligemment, discrètement et savoir où l'on voulait atterrir. Elle, elle le savait. Si seulement il avait daigné lui adresser la parole un jour, peut-être que les fiançailles seraient déjà rompues. Si seulement.

Sentant les regards se poser sur eux, Ashara se reprit rapidement, et étira naturellement un sourire délicat, empli d'une hypocrite politesse. Heureusement, elle maitrisait l'exercice à la perfection, depuis le temps. Alors que Smaug discutait allègrement avec Romanova, la princesse détourna le regard du visage fermé d'Hélios. Dans le monde qu'elle connaissait, celui des mondanités, aucune conversation n'était due au hasard. Tout n'était qu'apparence, hypocrisie et calculs, et même de prétendus amis n'y échappaient guère. Ashara avait toujours un regard en coin et une oreille qui trainait vers ces échanges apparemment inoffensifs, et pourtant redoutablement importants. « Votre présence ici nous honore »., lâcha posément Smaug. « Réalisez-vous qu'à votre prochaine visite, nous marierons probablement nos enfants ?  ». Les rires qui retentirent sonnèrent faux, et les regards ne trompèrent pas. Le jour fatidique approchait, et Ashara sentait qu'il ne s'agissait pas que d'une plaisanterie. Le Roi ne plaisantait jamais. Les battements de son coeur lui semblèrent soudainement violents, et elle s'efforça de garder son calme. Si son visage n'exprimait rien, son coeur, son esprit et son corps n'hurlaient qu'une seule chose : pas maintenant. La liberté, la princesse était depuis longtemps consciente qu'elle ne l'obtiendrait jamais. Elle ne pouvait aspirer qu'à un peu de répit, de temps pour briser une infime partie des chaînes qui enserraient ses poignets. Du temps, juste du temps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Leif Von Rosen
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS


EINN MEð SJÁFLUM MÉR † You don't need to pretend that perfection is your friend. 'Cause we're all broken, we all end up alone. Love your flaws and live for your mistakes. Beauty's on the surface wearing thin, come closer show the marks upon your skin.


ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume
ϟ ALLÉGEANCE : Les Von Rosen
ϟ BUT : Une blonde incapable de rester à sa place.
ϟ EPOUVANTARD : Son frère devenant héritier à sa place.
ϟ PATRONUS : Un corbeau, comme l'animal d'Odin.
ϟ MIROIR DU RISED : La famille Von Rosen régnant sur les mers comme sur la terre.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:05

Bouclettes d'amour sans bouclettes       

Je t'aime toi    

Tiens, un cookie pour la route et l'écriture de ta fiche    (en plus d'une bonne léchouille   ).



Vagabond is you
There you go, there you stay. Keeping low never wanna play. Wandering far, disappearing. Feet stuck in place, not moving. You've been up and down down. You've been low low low. Troubled sea so deep, troubled none no sleep. You've been flying so high avoiding the road pretending to not feel alone. Pretending to not feel alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Endymion Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES



ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, gouvernance magique.
ϟ ALLÉGEANCE : lol, elle est bonne la question.
ϟ EPOUVANTARD : les têtes coupées de sa famille et de ses plus proches amis dansant autour de lui.
ϟ PATRONUS : un faux-con.
ϟ MIROIR DU RISED : sa mère encore en vie, lui effleurant presque sa main du bout de ses doigts fins.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:08

shashaaaaaa    



OUR STORY IS EPIC.
At first I was scared, the way these feelings started coming on. I couldn’t breathe without you there, I couldn’t see without you in my arms. I opened up my eyes to find your eyes already open. I see a piece of me inside as if it’s been there all the time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:20

(leif) aaaaaaaaw toi ! j'ai quand même fait l'effort de mettre des mini-boucles sur mon avatar   que d'amour entre nous, hélios va être jaloux   
merci beaucoup en tout cas   

(endymion) frangin ! t'es beau gosse tu sais - et inventif en matière de surnoms, en plus   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:22

         
BOUCLETTES D'AMUUUUUUR ! J'suis pas jaloux c'est Leif ... Mais enfin point trop n'en faut What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Leif Von Rosen
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS


EINN MEð SJÁFLUM MÉR † You don't need to pretend that perfection is your friend. 'Cause we're all broken, we all end up alone. Love your flaws and live for your mistakes. Beauty's on the surface wearing thin, come closer show the marks upon your skin.


ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume
ϟ ALLÉGEANCE : Les Von Rosen
ϟ BUT : Une blonde incapable de rester à sa place.
ϟ EPOUVANTARD : Son frère devenant héritier à sa place.
ϟ PATRONUS : Un corbeau, comme l'animal d'Odin.
ϟ MIROIR DU RISED : La famille Von Rosen régnant sur les mers comme sur la terre.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:40

Des minis-bouclettes, que j'aime ça      

No worry, je te la garde à température, mais je te la vole pas Hélios  What a Face   



Vagabond is you
There you go, there you stay. Keeping low never wanna play. Wandering far, disappearing. Feet stuck in place, not moving. You've been up and down down. You've been low low low. Troubled sea so deep, troubled none no sleep. You've been flying so high avoiding the road pretending to not feel alone. Pretending to not feel alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:41

J'te la garde à température J'te fais confiance What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 17:57

     


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 18:11

T'es belle toi avec ou sans bouclette   
Bienvenue parmi nous   
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 19:06

c'est mewa qui va être ta lady c'est bien ça?   
Revenir en haut Aller en bas



Morrigan Ravenclaw
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS

NO ESCAPE FROM THE STORM INSIDE OF ME ± Say something, I'm giving up on you. I'm sorry that I couldn't get to you. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. jaime / morrigan ♥️


ϟ ÂGE : dix-neuf ans.
ϟ CURSUS : basique.
ϟ ALLÉGEANCE : les ravenclaw.
ϟ BUT : jaime de lioncourt - love is a sweet poison but it will kill you the same.
ϟ EPOUVANTARD : jaime et son fils, morts.
ϟ PATRONUS : un cerbère.
ϟ MIROIR DU RISED : La tête de son agresseur, des révolutionnaires ainsi que de tous les esclaves qu'elle connaît - sauf lysa - sur des piques.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 20:08

T'ES BELLE MA BOUCLETTE


a heart’s a heavy burden
the cold never bothered me anyway ✻ my sadness is not a cut for you to bandage and it is not a bruise for you to kiss. I am not waiting for you to save me. I am hoping you will love me while i rescue myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 21:40

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas



Lukeria Ravenclaw
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



humans are fragile creatures made up of broken hearts and broken promises



ϟ ÂGE : dix-neuf ans
ϟ CURSUS : basique
ϟ ALLÉGEANCE : la résistance
ϟ BUT : que la résistance gagne
ϟ EPOUVANTARD : de perdre gwayne et ses amis ainsi que le combat
ϟ PATRONUS : un aigle
ϟ MIROIR DU RISED : la liberté et la paix dans le monde. une vision sans doute un peu trop naïve.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mar 24 Juin - 22:13

bienvenue


welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 6:18

ça va la petite discussion tous les deux ? What a Face
mon fiancé   - qui essaie déjà de se débarrasser de moi, ça commence bien   

(aegon) toi   tu veux pas m'adopter, dis ? ces deux la sont des goujats   

(léone) et toi alors   dommage que tu sois déjà fiancé et tout le bazar qui va avec   
merci en tout cas

(octavia) je savais que tu serais parfaite en olsen ! et oui, il faudra qu'on en discute avec mihrimah pour faire un trio de choc   

(morrigan)     et kane te va toujours aussi bien ! merci beaucoup pour cet accueil   

(rosehei) ce choix de vava ! merci beaucoup en tout cas

(lukeria) et la jumelle ! merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 15:29

Ashara Peyredragon a écrit:
(aegon) toi   tu veux pas m'adopter, dis ? ces deux la sont des goujats   
siiiiiiiiiii     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Oksana Romanova
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS

Schizolaire o/

ϟ ÂGE : 18 ans
ϟ CURSUS : ON M'A TOUJOURS PAS DIT C'QUE C'ÉTAIT ;-;
ϟ ALLÉGEANCE : Je ne suis que mon cœur... Ouais, j'sais, c'est ringard.
ϟ BUT : Un jour, j'aurai une camisole, et elle sera tellement trobelle que tu seras jaloux.
ϟ EPOUVANTARD : MON DIEU QUELLE EST CETTE CHOSE DANS LE MIROI... Wait, c'est moi.
ϟ PATRONUS : UN BLAIREAU EH OUAIS
ϟ MIROIR DU RISED : Découvrir que Risèd, à l'envers, ça fait désir. Haaan, j'avais jamais remarqué, et toi ?


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 16:00

Bienvenue parmi nous, Bouclettes sans bouclettes   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 16:14

  Aegon il adopte personne nondenon   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 16:53

(aegon) trop bien, on mangera des sorbets au citron et on embêtera endymion toute la journée   

(oksana) merci beaucoup

(hélios) voila ce qui arrive quand on néglige sa royale fiancée   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 16:56

Ashara Peyredragon a écrit:
(aegon) trop bien, on mangera des sorbets au citron et on embêtera endymion toute la journée   
et on fera plein de bébés blonds    - et vlan le hélios , c'est ce qui se passe quand on néglige sa royale fiancée .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 17:14

 
Comme ça s'fait pas ! J'vais te kidnapper et t'enfermer à double tour, personne pourra plus t'approcher sauf moi VOILA !   
Aegon, I'm watching you ...    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 17:20

c'est moi qui te watching toi, oui  , n'oublie pas qui te fait chanter  


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 17:29

...   
Je te ferais empoisonner voilà. Usurpateur What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 18:20


Hélios Romanova a écrit:
...   
Je te ferais empoisonner voilà. Usurpateur What a Face
C'est moi, Robert Baratheon, l'Usurpateur    
tout va bien merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara) Mer 25 Juin - 19:05

ou sinon, partouze What a Face
je suis partante pour les bébés blonds   ils joueront avec ceux d'endymion et rozen   
sauf que ta soeur t'empoisonnera avant, hélios   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: knowledge is power (ashara)

Revenir en haut Aller en bas

knowledge is power (ashara)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» [Lego] Review Power Miners : Cristal King
» [Comics] Battle for Power : Comics n°14
» [Web] Page officielle de Power Miners Forum
» [LEGO] Review Power Miners : le Broyeur de granite
» [LEGO] Power Miners Mini Movies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell ::  :: LES PARCHEMINS ALAMBIQUES :: parchemins approuvés par le roi (première version)-