AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|


« Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



Invité
Invité


MessageSujet: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 8:59

ISEULT ALOÏS ZOE PEYREDRAGON
“  j’aurais aimé lui expliquer que je ne cesse de surestimer et de sous-estimer l’espèce humaine, et qu’il est rare que je l’estime tout simplement. j’aurais voulu lui demander comment la même chose pouvait être à la fois si laide et si magnifique, et ses mots et ses histoires si accablants et si étincelants. ”


THE THINGS WE LOVE THE MOST DESTROY US EVERYTIME
I. QUESTIONS PERSONNELLES.
COUCOU MON COCO, ALORS POUDLARD CA TE PLAÎT? « Poudlard est sans doute l’endroit que je préfère. Au-delà des murs rassurants qui préservent ma liberté, je suis entourée d’une magie pure, d’un château mystérieux, et rien ne vaut cela. J’aime me prélasser dans le parc, passer des heures dans la bibliothèque et écouter les ragots quand nous mangeons dans la grande salle. J’ai rêvé de cette école jusqu’à avoir le bon âge pour l’intégrer, et aujourd’hui, je ne veux plus la quitter. » TA FAMILLE TE MANQUE PAS TROP, CA VA? « Ils me manquent un peu, mais sans plus. Mes frères et sœurs sont à Poudlard avec moi, mais je fais mon maximum pour les éviter.  Nous sommes … différents. Au-delà des années qui nous séparent, mon père a été un peu laxiste quant à mon éducation, car il y avait tous les grands dont il fallait s’occuper. Je crois que j’ai mal inculqué les valeurs les plus pures de notre famille, d’un côté, c’est cela qui fait nos différences, et surtout nos disputes. Je ne comprends pas la plupart de leurs idéaux, et je suis obligée de murer dans mon silence pour les voir lâcher prise, ne pas tenter de me manipuler comme ils aimeraient le faire. Non, je ne serais jamais une fervente adoratrice de ce monde ou hommes et femmes se battent, se tuent, se brisent, pour une histoire d’or, de magie, ou même de supériorité de sang. » ET CÔTE CŒUR? ME MENS PAS MON CHOU, ON EST ENTRE NOUS « Côté cœur, il n’y a que des cendres. Je n’ai jamais aimé, et je n’aimerais sans doute jamais. Je suis contrainte d’éprouver de faux sentiments pour celui qui aura l’honneur de prendre ma main, sang royal oblige, mais jamais on ne m’obligera à aimer. Vivre avec la famille Peyredragon, c’est aussi apprendre que l’amour est une faiblesse. Le cœur est une science inexacte, et on ne peut miser sur ça sans avoir peur de tout perdre. Je préfère ne pas tenter le diable, et je suis sûre que mon père en sera reconnaissant : je lui attire déjà bien des problèmes. » D'AILLEURS TON AMORTENTIA IL SENT QUOI? « Il sent la terre, le sang séché, et … un zeste de citron. Ça ne sent pas particulièrement bon, mais je trouve le mélange exquis. Comme si ces odeurs étaient faites pour être assemblées. Malheureusement, quand j’ai tenté de reproduire ce parfum à l’état naturel, le résultat ne me sembla pas vraiment aussi … enivrant ? » SINON T'AS DES POTES OU TU PRÉFÈRES CASSER DES TÊTES? « J’ai des amis, j’ai des ennemis, rien de bien étonnant. Vu mon caractère plus qu’unique, c’est toujours quitte ou double. Les adorateurs, les fanatiques de ma petite famille royale sont toujours du mauvais côté. Je n’aime pas les lèches-bottes, car, peut-être suis-je une peyredragon de nom, mais sachez qu’à part mon sang et ma blondeur, je ne leur dois pas grand-chose, eux, les viles serpentards, et les prodigieux serdaigles. Je ne traîne qu’avec des gens qui se fichent royalement de mon rang, ou de mon patronyme. Et qui supportent aussi mon silence traumatisant, bien entendu. » T'AS DES PROJETS D'AVENIR OU TU PRÉFÈRES GLANDER? « Je souhaite devenir langue-de-plomb, m’échapper de mon palais d’argent que je vois plus comme une cage autre chose et peut-être même échapper au mariage. Mon père ne me laissera pas faire, j’en ai bien conscience, mais il est hors de question de me faire engrosser pour ensuite m’occuper d’enfants tout le restant de ma vie. Je ne suis pas Isil, et je ne rêve pas de famille. Mon père me le reproche bien assez, mais qu’en ai-je à faire ? C’est de ma vie, et de mon avenir, dont nous parlons. » T'AS DES PASSIONS VOIRE MÊME...*PPPSSH* T'ES DANS UN ORDRE? « J'ai voulu intégrer un ordre. Mais ils n'ont pas voulu. Ils n’ont pas été joyeux quand je leur ai fait part de mon envie de combattre –réellement- et pas seulement avec ma baguette. Je leur ai dit que je voulais aussi sentir un peu de sang, voir ce que la douleur peut m’apporter, pour une fois que ce n’est pas aux autres. Je me suis découverte une agilité très étrange, une faculté exceptionnelle pour monter aux arbres, esquiver les coups, ou même sauter à pieds joints puis rouler pour éviter un coup presque mortel. Cependant, je ne suis pas extrêmement douée avec leurs armes, les épées, les gourdins, je me contente de couteaux de lancer qui disons-le, font bien plus des merveilles. J’essaie toujours de cacher les bleus, les coupures et toutes mes autres blessures, et je crains le moment ou ma famille, qui me prend encore pour un petit ange inoffensif, verra que je suis capable de mettre à terre n’importe qui, sauf mon frère peut-être, et ce, sans baguette. Or, ils ont refusé : ils veulent rester anonymes, et une princesse dans l'équipe, ça fait mouche. J'ai été un peu vexée, mais je ne m'en suis pas formalisée. Je n'appartiens donc à aucun ordre. » C'EST QUOI TON EPOUVANTARD CHOUCHOU? « Comme les miens, c’est de finir seule, sans ma famille. J’ai beau les éviter comme la peste car je ne leur ressemble en rien, et leur caractère m’effraie, je les aime plus que tout et mon monde s’effondrerait s’ils n’y appartenaient plus. Mais ce n’est pas mon épouvantard. Non, mon épouvantard, c’est moi. Un sourire machiavélique aux lèvres, les mains pleines de sang. J’ai peur de tuer avec ce fichu don. Ce n’est même pas un don, c’est une malédiction, et si j'ai appris à m'y faire, à la contrôler, je n'en peux plus. » ET TU VOIS QUOI DANS LE MIROIR DU RISED? « Pour cette fois, ma famille rentre en ligne de compte. Mon frère, couronne sur la tête, Isil, un bébé dans les bras, heureuse, moi, un vrai sourire aux lèvres, suivies d’à peu près toute la famille. On apparaîtrait soudé, heureux, ensemble. Mais c’est plus un fantasme qu’un rêve, cela n’arrivera sans doute jamais. Je suis, et je resterais le vilain petit canard, le dragon le plus innocent et le plus dangereux de la famille. Au moins, j’ai dans l’espoir que nous ne finissions pas la tête coupée … » UN DERNIER TRUC POUR LA ROUTE? the little daughter of ice and fire.

II. QUESTIONS GÉNÉRALES.
TU PENSES QUOI DE LA ROYAUTÉ MAGIQUE CHÉRI? « Savez-vous au moins à qui vous parlez ? J’approuve, car je suis la fille du roi. J’approuve, car mon frère va monter sur le trône. J’approuve, parce que je n’ai pas le choix. Il n’y a pas d’autres explications, pas d’autres choix. Ma voie est déjà toute tracée, je le crains. » TU PENSES QUOI DU ROI, DE LA REINE? « Vous ne le répèterez pas, n’est-ce pas ? Sachez que si un mot sort d’ici, je reviens vous voir et je vous montre les bonheurs d’appartenir à un tel ordre, est-ce bien clair ? Parfait. Je ne supporte pas ma belle-mère. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, c’est plus fort que moi. Et pour ce qui est de mon père, c’est bien plus compliqué. Il n’aime pas mon caractère, c’est un fait. Mais il reste suffisamment tolérant pour que je tente de faire mon possible pour convenir, entrer dans les normes quand il n’est pas loin. J’aime mon père, et quel que soit ses choix, j’essaie de faire en sorte qu’il soit fier de moi. Chose plutôt compliquée, étant donné que je suis … moi ? » ET LE PRINCE HÉRITIER, TU LE TROUVES COMMENT? « Il aspire à devenir parfait, il est parfait, il s’en convainc, mais je suis sûre que quelque part, il cache quelque chose. Mais on parle de mon frère, là. Je l’aime, même si ce n’est pas toujours facile. Il est l’aînée, je suis la cadette, forcément, ça ne va pas toujours, mais c’est un peu mon exemple, et je le suivrais ou qu’il aille. Il faut bien qu’une de ses heures veille à ce qu’il est une bonne garde rapprochée.  » TU PENSES QUOI DES ESCLAVES? « Je pense que la réponse adéquate pour ne pas m’empêtrer dans une sale situation, ce serait de dire que je ne pense rien. Mais je ne suis pas une Peyredragon pour rien. Je pense que les esclaves méritent, en quelque sorte, ce qui leurs arrivent. Mais il y en a qui mériteraient autre chose, c’est sûr. Peut-être devrait-on leur faire passer des tests, pour ne pas briser l’équilibre mais pour donner aux surdoués ce qu’ils méritent. Bien entendu, ce serait assez vexant de se faire battre par un né-moldu, mais que voulez-vous, leur donner un peu d’espoir ne serait pas de refus. » T'EN PENSES QUOI DE LA RÉVOLTE D'IL Y A DOUZE ANS? « Notre père a su gérer la situation avec une main de maître. Je n’en attendais pas moins de lui. Je ne m’en souviens pas. J’avais seulement six ans, à l’époque, mais après avoir lu plusieurs livres sur le sujet, je peux vous dire que mon paternel a fait ce qu’il y a de mieux. Vous êtes surement en train de penser que je n’ai pas d’avis objectif, et c’est fort probable. Mais contredire mon père encore une fois après cette répartition désastreuse, je peux vous affirmer que j’ai tout intérêt à clamer haut et fort ses forces, et à oublier trente secondes que je suis une de ses faiblesses, un des piliers de la famille qui menace grandement de s’effondrer. » TU CROIS QU'UN JOUR LE MONDE SERA PLUS JUSTE? « Ne l’est-il pas déjà suffisamment ? Peut-être quelques améliorations quant aux esclaves, mais sinon, qui possède de quoi se plaindre ? Les femmes, peut-être, mais je crois que c’est bien tout. » ET SI LA GUERRE REPRENAIT? « Si la guerre reprenait … Et bien, je ferais comme mon père aimerait que son fils le fasse, je prendrais les armes, et je m’occuperais de remettre la paix, aux côtés de ma famille, rien de plus. Je sais me battre, peut-être mieux qu’un homme, et je n’ai pas froid aux yeux. Je suis une adversaire de taille. Et aider mon père est, à mon avis, la seule chose convenable que je puisse faire. Même s’il reste inconcevable qu’une femme se batte. » SI TU POUVAIS DIRE UN TRUC, UN SEUL AU ROI CA SERAIT QUOI? « Si j'ai quelque chose à dire, merci, mais je ferais la commission seule, comme j'ai l'habitude de le faire. »

POWER RESIDES ONLY WHERE MEN BELIEVE IT RESIDES


△  CARTE CHOCOGRENOUILLE


III. TON IDENTITÉ.
Nom PEYREDRAGON ★ nom synonyme de royauté, de force, de sang, et de feu. Il inspire la peur, la crainte, et parfois la terreur ou l’admiration. Ce nom fait trembler et saliver d’envie. Peu sont ceux qui ont le plaisir, et l’honneur de connaître personnellement et réellement un membre de cette illustre famille. Prénom(s) ISEULT ALOÏS ZOE ★ Iseult vient du prénom gallois Essylt, à rapprocher du germanique Ethylda, abrégé d'Ethylinda, signifiant " le noble serpent ". Il est plutôt amusant de remonter dans l’étymologie quand on comprend que la lionne (ou le dragon, à vous de voir) se trouve en fait être nommée serpent. Nombre d’Iseult furent reines, dans une période plus ou moins lointaines. Or, chez les Peyredragon, Iseult n’est que la deuxième du nom, après sa grand-mère paternelle. Aloïs est un prénom mixte choisi par sa mère en personne. Elle n’a que ceci pour se rappeler vraiment qu’autrefois, elle avait une figure maternelle, il fut un temps. Et Zoé, choix de son père cette fois, prénom lambda parmi tant d’autres.  Date de naissance PREMIER AOÛT IL Y A DIX-HUIT ANS ★ Née sous le signe du Lion, en plein été, la princesse des glaces a cependant l’avantage d’avoir fondu, chaque année, au soleil lorsqu’une nouvelle année s’apposait sur ses joues enfantines.   Lieu de naissance PALAIS ROYAL ★ Elle a pointé le bout de son nez au cœur du palais royal, sous le même toit que furent sortis, eux aussi, ses frères et sœurs. C’est une tradition. Si tu parviens à rester en vie, et à sortir réellement au palais royal, tu pourras y passer toute ton enfance. Cette même enfance fut plutôt rude pour la petite dernière, qui dû apprendre à faire ses marques, malgré le deuil, malgré la douleur, malgré la guerre. Age DIX-HUIT ANS  ★ dix-huit années passées à admirer le ciel et à se demander pourquoi. Dix-huit étés à savourer la vie avec ce petit goût amer. Chaque perles nacrées sonna pour elle l’arrivée d’une nouvelle épreuve difficile et presque insurmontable. Ne demandez pas à la jolie Iseult pourquoi elle se comporte comme cela, demandez-lui pourquoi n’est-elle pas pire …    Statut de sang PUR  ★ sang royal, sang pur, sang bleu, elle peut au moins affirmer sa suprématie grâce au liquide rouge qui glisse dans ses veines.    

Maitre/Esclave INCONNU  ★ quel qu’elle ou quel qu’il soit, il a intérêt à être conforme aux règles qu’elle impose : silence, autonomie, et force. Que son esclave ne lui parle pas, car elle n’aime pas déblatérer sur tout et sur rien, de peur de ne pas se contrôler. Autonomie, car elle ne veut avoir à lui demander quoi que ce soit ou pire, le toucher pour le lui quémander. Et force, car il faut une bonne dose de courage pour arriver à la supporter, dans ses bons comme ses mauvais jours. Iseult n’est pas la pire, mais elle n’hésitera pas à lever la main sur son esclave si besoin. Princesse des glaces, ce n’est pas pour rien.  Maison GRYFFONDOR  ★ les lions, synonyme de honte pour elle. Unique Peyredragon  envoyée dans cette maison, elle se sent plus que mal à l’idée de de faire partie des courageux, des loyaux, des irréfléchis.  Année CINQUIEME ANNEE  ★ bien heureusement, il lui reste quelques années avant de rejoindre la vie active.  . Baguette HOUX, PLUME DE PHOENIX, TRENTE CENTIMETRES ★ grande, rare, puissante, et parfaite pour aider dans une quête spirituelle, il ne fait aucun doute qu’elle était la baguette   adaptée pour la princesse. Iseult eut bien du mal à se faire accepter parce cette baguette qui l’a choisi, baguette d’ailleurs qui n’hésita pas à lancer des sorts d’elle-même quand Iseult, de mauvaise humeur, la tenait entre ses doigts. Aujourd’hui, la baguette accepte enfin sa détentrice et si beaucoup ont douté de leur pouvoir, aujourd’hui, elles sont symboles d’une indéniable force physique. Pour ce qui est du mental, c’est une autre histoire… Niveau de sorcellerie INSOLEMMENT BON, VOIR EXCELLENT  ★ iseult doit être une des meilleures de son année. Etant donné qu’elle a peur des contacts physiques, elle se mure dans un monde plus qu’étrange : elle étudie, elle s’entraîne, elle cherche, et c’est ce qui fait d’elle une sorcière hors-pair. Il faut dire que la vue de ses résultats, cette année, fut un sacré changement. Les années précédentes, par la faute de sa baguette capricieuse, de sa peur bleue de son don, ou pire, de l’oppression de son père quant à sa maison, elle se retrouva en bas de la liste. Aujourd’hui, la princesse a bien grandi, et si elle n’aspire pas à former une famille mais bien à travailler, à se débarrasser de ce futur mari dont elle ne veut même pas imaginer les traits, elle s’est mise en tête de devenir la meilleure pour obtenir ce qu’elle souhaite. Chose aisée, car si elle n’avait pas eu le courage demandé, elle avait bien les capacités, et ce, depuis le début.  Epouvantard ELLE-MÊME  ★ son épouvantard, c’est elle-même, l’air diabolique, du sang sur les mains. Bien entendu, elle a peur de perdre le contrôle, de se perdre en route aussi, et d’abuser de son don qu'elle sait cependant parfaitement maîtriser.  Au-delà de la peur de la douleur qu’elle peut infligée, elle a peur du fait de l’infliger, d’aimer ça, de la sensation de bien être que ça lui procure.

IV. IMPRESSIONNE-NOUS.
DOULOUREUSEMENT ROYALE ★  princesse, avant-dernière dans l'ordre de succession. (passe après son frère, son oncle, et ses deux soeurs.) ★ dix-huit ans ★ courageuse  ★ bagarreuse ★ est considérée comme le vilain petit canard de la famille. ★ elle ne fait rien comme eux, c'est un fait. elle n'est pas excessivement proche de sa fratrie. ★ les relations avec ses frères et sœurs sont plus ou moins bancales. ★ déteste la solitude mais se mure constamment loin des autres ★ n'a pas beaucoup d'estime envers sa belle-mère, et ne s'empêche pas de le faire remarquer. ★ est toujours la première à chercher à contrer l'interdit. ★ n'est jamais très calme, si ce n'est face à un livre. ★ flamboyante ★ charismatique ★ peu apte à un quelconque compromis, elle suit ses idées et ne s'abaisse jamais à entendre l'avis des autres ★ égoïste et généreuse à la fois, elle aime avoir tout pour elle, mais n'hésite pas à donner mille fois plus quand elle aime ★ loyale ★ sauvage ★ prend des initiatives, même quand elle ne devrait pas. ★ féministe ★ relativement fragile, elle fait taire pourtant cette partie de son caractère derrière un mur de cynisme et de paroles sarcastiques ★ elle a une peur effroyable du vide. ★ inaccessible aux yeux de tous de part son nom de famille, il est pourtant facile de l'approcher si on y met du sien ★ très, voir trop intelligente ★ orgueilleuse ★ franche ★ n’aime pas les lèches-bottes et ne se gêne pas pour remettre quelqu’un à sa place ★ très agile ★ indépendante ★ grande gueule si elle ouvre la bouche ★ franche ★ imprévisible ★ un peu peste si elle le souhaite ★ unique ★ a vraiment peur d'elle-même, de par la faute de son don : elle a appris à le contrôler depuis son plus jeune âge, mais elle est très colérique, et si elle ne paraît pas énervée, elle bouillonne de l'intérieur et elle a peur de ses facultés.



WHAT DO WE SAY TO THE GOD OF DEATH? NOT TODAY
V. QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ECRAN ?
pseudo .raiponce. prénom eve. âge   . par quel hibou es-tu venu ici ? amortentia   . que penses-tu du forum? des remarques ? points positifs, points négatifs ? j'ai pas encore d'avis   . un double-compte ? nop.ton smiley favori   .  ton avatar ginta lapina (vous pouvez d'ailleurs retirer la réservation de freya mavor   merci.) un petit mot pour la fin :     .


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 8:59

no hope.
“  little daughter of ice and fire. ”

LES NAVIRES SE DECHIRENT.
DANGEREUX, EUSE, adj. : qui peut nuire, redoutable, qui constitue un danger, qui expose à un risque, à un mal.

A VOL D'OISEAU.
« Pourquoi te promènes-tu avec ce morceau de bois ? », demanda la petite fille. Elle devait avoir cinq ans, tout au plus, les mains gantés, les yeux bleus glacés, les cheveux fous, en bataille, tout autour de sa tête, et ce sourire, mon dieu, ce sourire innocent et candide un peu trop curieux pour une enfant d’un si bas âge. La vieille dame, face à elle, se contenta de sourire très légèrement, un air maternel sur le visage. « Ce n’est pas un morceau de bois ordinaire. », fut sa seule réponse. La vieille dame glissa ses doigts dans la chevelure de l’enfant qui tourna la tête vers la fenêtre.  La petite fille fronça le nez, chose qu’elle faisait une fois entrée dans une intense réflexion, et au bout d’une minute, elle se tourna vers ce qui semblait être sa grand-mère, et lui demanda d’une petite voix : « Pourquoi ? » La vieille femme, les cheveux gris, l’air dur, brisa son image sévère en riant très légèrement, tout en reprenant la tresse qu’elle envisageait de faire à la petite blonde. « C’est une baguette. Ton père ne t’en a-t-il pas parlé ? » Encore une fois, Iseult fronça le bout de son nez et commença à réfléchir, cherchant intensément dans sa mémoire comme si elle allait, en creusant un peu, trouver une autre réponse qu’un non catégorique. Bien entendu, elle échoua, et secoua négativement la tête. Sa grand-mère soupira en lâchant ses cheveux indomptable, et retenta une nouvelle fois de les tresser. « Avant de te répondre, j’ai une dernière question, sais-tu pourquoi tu portes des gants ? » Iseult baissa les yeux vers ses mains, les tourna dans tous les sens possibles et imaginables, avant de souffler très légèrement, comme si elle était ennuyée de le dire. « Père a dit qu’il ne fallait pas en parler… que c’était un secret… » Les lèvres de la vieille femme s’incurvèrent en un petit sourire de contentement, avant d’attraper une nouvelle mèche blonde. « Eh bien, vois-tu, je le sais. Tu as ces gants car tu as une particularité, quelque chose de magique. Il va falloir t’entraîner, pour le contrôler. Et pour l’instant, tu as des gants pour éviter que cela ne fasse du mal, n’est-ce pas ? » Iseult hocha la tête, tout en laissant son regard dériver sur la fenêtre, embrassant les nuages, le ciel bleu. Un instant, elle rêva de voir la fenêtre s’ouvrir, mais sachant très bien que sa grand-mère lui refuserait de bouger, elle se contenta de soupirer une nouvelle fois. « Oui. » Sa grand-mère attrapa de nouvelles mèches et continua son ouvrage, silencieuse, avant de reprendre la parole de façon calme et réfléchie, comme si elle pesait chaque mot. « Eh bien, vois-tu … Nous n’avons pas tous les mêmes facultés que toi, mon enfant … Nous avons des particularités magiques, toutes identiques, et pour pouvoir les utiliser, nous avons besoin de ces morceaux de bois, on appelle ça une baguette. » La vieille femme tendit sa baguette à l’enfant, avant de reprendre son œuvre avec la plus grande minutie. De son côté, Iseult continua de réfléchir intensément, faisant tournoyer le morceau entre ses doigts, pesant le pour et le contre, avant de comprendre une chose. « Mais … Mais si j’ai une particularité, alors je n’aurais pas de baguette, moi ? » La vieille dame se surprit une nouvelle fois à rire face à la mine effrayée de l’enfant, avant de tourner sa tête de gauche à droite. « Bien sûr que non ! Toi aussi, quand tu auras l’âge, tu auras ta baguette. Tu auras simplement deux fois plus de travail ! » Iseult souffla de soulagement et posa la baguette à sa droite, avant de reprendre sa contemplation du ciel.


FEUX FOLLETS.

« Iseult Peyredragon ! » Les premières années se tournèrent vers la princesse, mais ils ne bougèrent pas pour un sous. S’ajoutait l’émerveillement à la peur de la répartition, et tous plus fascinés les uns que les autres par l’étrange blonde, aucun ne se décala. Avec une grâce féline et une souplesse plus qu’étrange, Iseult se faufila entre les corps sans jamais les toucher. Elle laissait son corps se mouver avec une facilité déconcertante entre les adolescents, tandis que les murmures s’élevaient. D’un naturel curieux, elle laissa ses oreilles se faufiler contre leur bouche, mais trop concentrée sur son avancée vers le tabouret, elle n’entendit rien d’autre qu’un vague brouhaha. Bientôt, elle put enfin s’asseoir sur le fameux tabouret tout en fixant son assemblée avec ce petit sourire qui n’appartenait qu’à elle.  D’abord, elle chercha sa famille du regard tout en évitant soigneusement son paternel qu’elle préférait ne pas regarder en cet instant crucial : si elle plongeait son regard d’acier dans les yeux sévères de son père, elle perdrait toute contenance et supplierait le choixpeau de l’envoyer à serpentard. Or, fierté de Peyredragon l’en empêchant, elle préféra fixer sa sœur aînée, tout en cherchant du soutien dans ses prunelles. Elle ne vit pas grand-chose, si ce n’est ce vide caractéristique. Soudain découragée, la cadette préféra regarder les premières années qui la fixaient étrangement. Iseult ne se détacha pas de son petit sourire et s’empressa de taper ses pieds contre le tabouret pour informer le professeur de son impatience. Celui-ci posa le choixpeau sur sa tête, sans un mot, et attendit que l’objet magique fasse des merveilles. Professeurs comme élèves savaient déjà ou elle serait envoyée : sourire malicieux, droite, fière, agile et intelligente, elle irait chez les verts et argents, sans nul doute. « La cadette Peyredragon, quel honneur … » Iseult leva les yeux au ciel, et le choixpeau sembla tousser, ou rire peut-être, elle ne sut pas trop. « Intelligente, pleine de malice … Adroite … Particulièrement douée … je dirais Serpentard … » Iseult fronça les sourcils. S‘il choisissait Serpentard, alors pourquoi ne le disait-il pas à voix haute ? La jeune blonde s’apprêta à se lever, mais le choixpeau l’arrêta dans sa lancée. « Courageuse, loyale, je sens en toi un potentiel que je n’ai pas vu chez les autres, un autre genre de potentiel… Alors pour toi, ce sera … » Elle ouvrit grand les yeux, restant stoïque sur son siège, incapable de bouger. Elle s’arrêta de respirer, tout en attendant la sentence qu’elle savait d’ores et déjà douloureuse. « GRYFFONDOR ! » Malheur, malheur, malheur ! « Va au diable. » Fut ces seules paroles quand elle put enfin se lever. Elle regarda la table des rouges et or qui applaudissaient, tandis que tous les autres restaient estomaqués de la nouvelle. Iseult rejoint sa table, le bout de sa table, tout en traînant des pieds, en faisant bien attention d’éviter le regard désapprobateur de son paternel.

TRANSFORMATION.

Avec une facilité déconcertante, Iseult se hissa sur la branche la plus haute de l’arbre, tout en veillant à ne pas trop abîmer sa robe. Elle se posa sur ledit morceau de bois et jeta un bref regard aux alentours, plutôt soucieuse. Voilà les vacances de sa première année à Poudlard. En plus de résultats décadents, d’une chute mémorable et d’improbables problèmes de mémoire, elle devait aussi nettoyer les pots cassés : son père ne la supportait plus, et si la maline ne parlait que peu, elle touchait trop souvent juste. Et cela, personne ne lui avait pardonné. Iseult ferma les yeux au contact de la brise sur ses joues et lâcha la branche qu’elle tenait fermement, ouvrant les bras pour prendre son envol. Elle avait été répartie à Gryffondor. Au-delà du fait que son père était mécontent, elle n’y comprenait rien. Iseult était une enfant malicieuse, une adolescente intelligente, une princesse juste et curieuse. Mais la signification de cette répartition pour le moins originale résonnait, sans jamais prendre le son de paroles. Elle n’entendait qu’un vague brouhaha dans son cœur, et elle n’en pouvait plus. Dans son caractère, rien ne portait à croire qu’elle irait chez les lions. Elle aussi savait piéger, bien mieux qu’Isil, par exemple. Elle aussi pouvait faire sa loi, peut-être mieux qu’Endymion. Peut-être pouvait-elle-même se montrer plus droite et fière qu’Ashara. Alors pourquoi, par Merlin, avait-elle intégrée la maison des rouges et or ? Iseult étouffa un juron et croisa les bras sur sa poitrine tout en regardant le sol. Elle était téméraire, certes, courageuse, certes, combattante, certes, grande gueule, certes, loyale, certes … Mais qu’avait-elle de plus ou de moins que ses aînés pour intégrer la maison maudite ? Tout durant la matinée, tandis que le soleil prenait sa place, à son zénith, Iseult chercha des réponses. Malheureusement, le vent ne fut pas très bavard et elle redescendit de son arbre avec plus de questions et moins de réponses qu’à son arrivée. Au pied du grand chêne l’attendait sa grand-mère, un sourire sévère sur le visage. « Ta robe. », fut ses seules paroles quand elle la raccompagna à sa chambre. Sur le chemin, Iseult baissa les yeux vers sa tenue mais les releva directement, elle était dans un état pitoyable. Elle pria tout durant son cheminement pour qu’aucun de ses aînés ne la voient dans cet accoutrement sale et ridicule. « Je désirais réfléchir. » Iseult ne parlait que peu. A vrai dire, elle était un vrai moulin à paroles, mais comme le Malin, elle n’adressait ses mots amplis d’un je ne sais quoi qu’à ceux le méritant. Sa grand-mère en faisait partie, et elle était d’ailleurs l’heureuse détentrice de ses plus intenses réflexions. « Quel était le sujet de cette réflexion ? » La vieille femme savait, Iseult en était convaincue. Mais comme une maîtresse et son apprentie, elle obligeait la jeune Peyredragon a poser des mots sur ses pensées. Iseult fronça le bout de son nez tout en passant le pas de la porte de son humble demeure, son petit coin secret, sa chambre. « La répartition. Je … Je ne comprends pas. » Iseult ne bégayait jamais. C’était une question de caractère. Elle était bien trop sûre d’elle, elle mettait bien trop d’elle dans ses mots pour en douter. L’hésitation parvenue signifia une chose : elle n’y comprenait rien, et ce n’était que la stricte vérité. « Je pense au contraire que tu sais pourquoi tu as été répartie chez les Lions. As-tu déjà observé tes frères et sœurs ? » Comme à leur habitude, la grand-mère se posa sur une chaise et la jolie blonde se posa sur un coussin à même le sol. Comme toujours, la vieille femme entreprit de lui tresser les cheveux. Iseult fronça le nez, signe de réflexion, avant d’acquiescer. « Que peux-tu me dire sur eux ? » Iseult n’eut pas besoin de réfléchir. Si depuis quelques mois déjà, lors de son apprentissage au château, elle avait eu une très mauvaise mémoire, elle se rappela parfaitement des manies de sa famille, comme de leur comportement. « Ashara est très différente d’Isil et Eirlys. Elle semble … Réellement princesse. Elle est toujours droite, toujours fière, elle acquiesce à toutes les saintes paroles de notre père. J’ai souvent l’impression qu’elle n’a pas d’avis. » La vieille femme haussa un sourcil qu’Iseult perçut du coin de l’œil. « Est-ce parce qu’elle acquiesce totalement ou est-ce parce que vous n’avez pas la même vision des choses qu’elle n’a pas d’avis ? » Iseult lissa sa robe, avant de relever les yeux vers la fenêtre, chose qu’elle faisait souvent enfant. Elle regarda les arbres dans lesquels elle appréciait grimper, elle admira le ciel dont elle aimait tracer les nuances… « Je pense qu’elle n’a pas d’avis car les choses ne sont pas toujours blanches. Comment pourrait-elle être toujours en accord avec eux ? » Iseult perçut un petit rire de la part de sa grand-mère. Elle attendit des paroles, mais rien de vint. Resta un long silence, qui parlait pour elles. « Mais toi, tu n’es jamais d’accord sur rien, pourtant… » La jeune blonde esquissa un petit sourire avant de se retourner quand elle sentit ses cheveux tomber dans son dos. La tresse finit, la vieille dame se releva, quelque peut difficilement, et s’avança vers le lit sur lequel elle se posa, doucement, tout en attendant que sa petite fille face de même. Elle s’allongea et regarda le rideau du lit à baldaquin. Une fois fermé et suite à un sortilège de la jeune sorcière, les morceaux de tissus laissèrent place à un jardin. Les fleurs semblèrent si réelles qu’Iseult eut envie de tendre la main pour sentir la jolie rose non loin d’elle. « Isil est … spéciale. Je ne la comprends pas non plus. Elle souhaite des choses que je ne veux même pas imaginer. Elle n’aspire qu’à la paix, à l’amour. Elle veut des enfants, elle veut rester dans sa maison, elle veut dépendre d’un homme … » Iseult sentit sa voix mourir dans sa gorge. « Et qu’il y-a-t-il de mal à cela ? » Iseult cessa sa contemplation du faux-ciel et tourna ses grands yeux délavés vers sa grand-mère. « Il n’y a rien de mal. Mais je trouve ça facile. Ce n’est pas admirable. C’est ce que tout le monde veut … Non ? » La vieille femme se mit à sourire et continua d’observer les alentours tandis qu’Iseult redressait sa tête, les yeux rivés vers les oiseaux voletant au-dessus d’elles. « Isil me semble étrange, c'est tout. Elle a accepté d’épouser un homme, elle a accepté de se donner. Elle a accepté la close. Comme si son existence était un contrat. » Iseult soupira très légèrement. « Et qu’il y a-t-il de mal à cela ? » Iseult fronça encore une fois le nez, tout en s’asseyant sur le lit, en tailleur, les yeux rivés vers l’arbre face à elle. Dès l’instant où elle cligna des yeux, un lapin, aussi haut que sa main, sorti d’un terrier et commença à grignoter des fleurs. Quand le lapin retourna dans son trou, Iseult sembla sortir de sa transe et se tourna vers sa grand-mère, qui se délectait du spectacle. « Accepter, c’est abandonner, cesser de se battre, baisser les armes… » Iseult eut alors une révélation. Au-delà des mots qu’elle venait de prononcer. Elle savait.
Elle savait pourquoi elle avait été répartie à Gryffondor.
« Je n’acquiesce jamais, car je ne suis pas d’accord. Je laisse ma voix s’élever, je ne pose jamais les armes, et je veux toujours plus de moi, mais aussi des autres … Je ne suis pas à Serpentard tout simplement car je n’ai pas à y être ! » La fin de sa phrase fut plus heureuse que la tirade entière. Avec un grand sourire, Iseult serra sa grand-mère contre elle et se rallongea, un grand sourire béat aux lèvres.


FINAL.

La princesse est une créature bien étrange, certes. Au-delà du possible. Contrôler son don fut une rude épreuve, mais contrôler le flot de pensées, mais aussi de mots fut une bien plus dure affaire pour elle-même. Contrôler son caractère fut une terrible tâche pour son entourage. Visage emblématique à Poudlard, la princesse n’a pas été répartie à Serpentard mais elle possède quand même une qualité indéniable de cette maison. La malice. Le silence. La liberté. Maligne et débrouillarde, intelligente avant tout, bagarreuse, intrépide, curieuse, elle combine sa nature de Dragon à celle de Lion avec facilité. Son seul souci ? Sa peur farouche de la perte de contrôle. Et donc, des contacts physiques. Sa seule défaite ? N’avoir jamais été assez Peyredragon aux yeux de son père. Son seul but ? Ne pas finir entre les mains d’un mari.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 9:19

bienvenue & bon courage pour ta fiche    
Revenir en haut Aller en bas



Eirlys Peyredragon
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



I REMEMBER HER ♱ I know you, I walked with you once upon a dream, I know you, that look in your eyes is so familiar a gleam and I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you, I know what you'll do.


ϟ ÂGE : 19 ans.
ϟ CURSUS : 6ème année, Serdaigle.
ϟ ALLÉGEANCE : Ambigüe, du coeur à la raison.
ϟ BUT : Résister ou mourir.
ϟ EPOUVANTARD : Elle-même, folle à lier.
ϟ PATRONUS : Une corneille.
ϟ MIROIR DU RISED : La liberté, la paix.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 9:20

ISEUUUULT


The Crow




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 9:20

merci    
Revenir en haut Aller en bas



Lukeria Ravenclaw
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



humans are fragile creatures made up of broken hearts and broken promises



ϟ ÂGE : dix-neuf ans
ϟ CURSUS : basique
ϟ ALLÉGEANCE : la résistance
ϟ BUT : que la résistance gagne
ϟ EPOUVANTARD : de perdre gwayne et ses amis ainsi que le combat
ϟ PATRONUS : un aigle
ϟ MIROIR DU RISED : la liberté et la paix dans le monde. une vision sans doute un peu trop naïve.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 9:42

iseult bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche


welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 9:59

merci beaucoup.   
Revenir en haut Aller en bas



Aegon Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt et un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, arts du combat.
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes.
ϟ BUT : tuer ses opposans, tout les esclaves et séduire un maximum de filles.;
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance, la défaite, le déclin.
ϟ PATRONUS : un énorme loup.
ϟ MIROIR DU RISED : au sommet de l'élite sorcière, des esclaves aux pieds et son cher endymion à ses côtés.

http://31.media.tumblr.com/tumblr_m7zh1ujnhH1rv1mkjo2_250.gif

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 12:51

bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche


there are no heroes, in life, the monsters win
chaos has come again ✻ no matter what we breed, we still are made of greed. this is my kingdom come. when you feel my heat, look into my eyes, it's where my demons hide. don't get too close, it's dark inside, it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Endymion Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES



ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : huitième année, gouvernance magique.
ϟ ALLÉGEANCE : lol, elle est bonne la question.
ϟ EPOUVANTARD : les têtes coupées de sa famille et de ses plus proches amis dansant autour de lui.
ϟ PATRONUS : un faux-con.
ϟ MIROIR DU RISED : sa mère encore en vie, lui effleurant presque sa main du bout de ses doigts fins.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 13:09

ginta omg, ma soeur, c'est vraiment la plus belle   
bienvenuuue, bon courage pour ta fiche



OUR STORY IS EPIC.
At first I was scared, the way these feelings started coming on. I couldn’t breathe without you there, I couldn’t see without you in my arms. I opened up my eyes to find your eyes already open. I see a piece of me inside as if it’s been there all the time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 13:26

la petite dernière, c'est toujours la mieux réussie.   
merci beaucoup.   
Revenir en haut Aller en bas



Soren (Ingstad)
DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN
I AM A FREE BITCH BABY
avatar

DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN I AM A FREE BITCH BABY

Esclave + dans les ombres, au fin fond de l'obscurité, je suis là. je guette et je protège, je sers à jamais. nul doute, fidèle allié, fidèle ami, bientôt je mettrai tout en péril pour te protéger. je m'excuse d'avance du tord que je vais te causer.

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Aucun
ϟ ALLÉGEANCE : Les Rebelles, pro-nés-moldus
ϟ BUT : Pour le moment personne.
ϟ EPOUVANTARD : L'orage.
ϟ PATRONUS : Il n'en a pas, mais s'il en avait un se serait un loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Sa famille.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 13:55

Bienvenue   
Elle est magnifique bordel    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 14:12

merci.   
j'ai eu un tellement gros coup de coeur que j'ai laissé freya pour elle.   
Revenir en haut Aller en bas



Morrigan Ravenclaw
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS

NO ESCAPE FROM THE STORM INSIDE OF ME ± Say something, I'm giving up on you. I'm sorry that I couldn't get to you. Anywhere I would've followed you. Say something, I'm giving up on you. jaime / morrigan ♥️


ϟ ÂGE : dix-neuf ans.
ϟ CURSUS : basique.
ϟ ALLÉGEANCE : les ravenclaw.
ϟ BUT : jaime de lioncourt - love is a sweet poison but it will kill you the same.
ϟ EPOUVANTARD : jaime et son fils, morts.
ϟ PATRONUS : un cerbère.
ϟ MIROIR DU RISED : La tête de son agresseur, des révolutionnaires ainsi que de tous les esclaves qu'elle connaît - sauf lysa - sur des piques.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 14:21

Coucouuuuu ma belle   Bienvenue parmi nouuuuuus  
Nous sommes lààà pour toi.    

Cependant deux petites choses What a Face

ELSA EST LE FACECLAIM DE MOMO NON DI DOU.  What a Face What a Face What a Face  et on ne pique pas mes faceclaim disney sinon je me fâche What a Face va fallllloooooir changer ça  What a Face What a Face What a Face  (oui, je grogne quand on touche à mes faceclaim disney mais que veux tu - Morrigan a été en partie alimentée par le personnage d'Elsa What a Face )

Alors je t'avoue avoir un souci avec le don de douleur fulgurante pour les Peyredragon je n'imaginais pas du tout un Peyredragon avec ça mais pourquoi pas   Cependant, ce n'est pas crédible qu'Iseult doit porter en permanence des gants    En tant que Princesse du Royaume, on se serait attendue à ce qu'elle contrôle parfaitement son don et Smaug ne l'aurait jamais envoyée au château si cela n'avait pas été le cas... Sorry, ma belle, si tu tiens vraiment à avoir ce don il va falloir changer ça. Surtout que ça commence à faire un peu "gros" deux Peyredragon avec des dons incontrôlables...


a heart’s a heavy burden
the cold never bothered me anyway ✻ my sadness is not a cut for you to bandage and it is not a bruise for you to kiss. I am not waiting for you to save me. I am hoping you will love me while i rescue myself.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 14:43

je change ça si j'ai le droit à un bisou.   sinon, que dalle.   
et pour le don, je vais revoir ça, tu me diras.   
et merci.   
Revenir en haut Aller en bas



Rozen (Windsor)
DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN
I AM A FREE BITCH BABY
avatar

DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN I AM A FREE BITCH BABY

DIVINE MOVE ϟ Je m'empresse de rire de tout de peur d'être obligée d'en pleurer. rozymion


ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : awkward turtle option chieuse professionnelle.
ϟ ALLÉGEANCE : les rebelles.
ϟ BUT : endymion, tête de con.
ϟ EPOUVANTARD : ses proches, brûlés vifs.
ϟ PATRONUS : aucun. (faucon)
ϟ MIROIR DU RISED : son peuple, enfin libre.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 16:30

                   FRENCH KISSU            

quoi c'est un bisou huhu    


true love ain't easy
i have so much of you in my heart ✻ These violent delights have violent ends and in their triumph die, like fire and powder, which, as they kiss, consume. The sweetest honey is loathsome in his own deliciousness and in the taste confounds the appetite. (rozymion)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Mikhael Eachain
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS

alcide&mikhael ✻ the tightrope that i'm walking just sways and ties the devil as he's talking with those angel's eyes and i just want to be there when the lightning strikes and the saints go marching in and sing slow it down through chaos as it swirls it's us against the world.


ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : défense et protection du monde magique.
ϟ ALLÉGEANCE : les rebelles, pro nés-moldus.
ϟ BUT : la fleur d'oranger, la forêt en plein moins de juin lorsque les feuilles vertes tendres sortent de leur bougeons et une odeur qu'il n'arrive pas encore à identifier précisément.
ϟ EPOUVANTARD : la pleine lune, parce que cette sphère d'argent lui rappelle chaque mois qu'un terrible monstre sommeil en lui.
ϟ PATRONUS : aussi paradoxal que cela puisse paraître, un tamaskan, une race de chien ressemblant étrangement à un loup. si c'est de l'humour, mikhael ne trouve pas ça drôle du tout.
ϟ MIROIR DU RISED : il n'a jamais eu la chance de regarder dedans et si il en avait un jour l'occasion il y verrai sans doutes un monde juste ou chaque homme serait libre.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 16:48

J'aime beaucoup beaucoup le prénom Iseult
Bienvenuuue parmi nous  




i'm gonna fight em off a seven nation army couldn't hold me back + Stars are only visible in the darkness, Fear is ever-changing and evolving And I can poison the skies And I feel so alive. Nobody can save you now the king is down it's do or die! Nobody can save you now Nowhere safe It's the battle cry It's the battle cry It's the battle cry. Nobody can save you now. It's do or die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 16:53

j'me contenterais de ça.     
et merci.   (je n'avais pas vu ...   ) 
Revenir en haut Aller en bas



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 18:22

sister   
bienvenue, joli choix d'avatar !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Dim 29 Juin - 19:08

coucou toi.   merci !   
Revenir en haut Aller en bas



Siv Von Rosen
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



« cet amour querelleur, cette haine amoureuse, ce tout créé d’un rien, cette pesante légèreté, cette vanité sérieuse, cette innommable chaos des plus aimables formes. » ϟ Léone.


ϟ ÂGE : 21 ans.
ϟ CURSUS : Arts et Littératures.
ϟ ALLÉGEANCE : Von Rosen.
ϟ BUT : Léone. Ce sera, c'était et c'est Léone. Je suis tout simplement trop aveuglé par mon attirance pour Endymion pour l'avouer.

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Lun 30 Juin - 8:26

Iseult! J'aime beaucoup ce que tu as fait de cette Peyredragon, courage!



+ i need my absolution
Tu me dis que c'est la fin ? Moi je pense plutôt que c'était le début de tout. C'est en m'apercevant de cela que je me suis décidé à te récupérer, quelque soit la façon de le faire. © caius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Lun 30 Juin - 8:34

merciiii.   
Revenir en haut Aller en bas



Kieren Hawk
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



KIESCHA ☆ and you found all the footprints that i left in the lawn, when i spied on you every night. and i wish there was a secret that you said in your sleep, just a word that i could keep.



ϟ ÂGE : vingt-et-un ans
ϟ CURSUS : sciences magiques
ϟ ALLÉGEANCE : les ravenclaw
ϟ BUT : une douce odeur de myosotis, un accent russe et des pupilles bleues envoûtantes.
ϟ EPOUVANTARD : une forme sur le sol, un corps sans vie, sans visage.
ϟ PATRONUS : un phenix
ϟ MIROIR DU RISED : un manoir majestueux surplombant un élevage de dragons impressionnant, et bordé d'un discret champ de myosotis...


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Lun 30 Juin - 10:10

Bienvenue jeune Peyredragon   
J'adore le titre et le choix de don  



Entre nous deux. Entre les feux. Entre les non dits de tes yeux. Entre les coups. Entre les clous. Entre les fous. Puis entre nous. Entre le printemps et l’hiver, ce qui nous blesse ce qui est cher. Entre les fêtes et les défaites. Entre les temps et les tempêtes. Entre les je t’aime et les mots, qui font chavirer nos bateaux. Entre l’océan et la plage. Entre la plume et puis la page. Faut s’oublier, s’évader, se réchauffer, avec des mots d’amour. S’oublier, se déchirer, s’embrasser, comme au dernier jour. • Saez
  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Mar 1 Juil - 11:34

merci.   
Revenir en haut Aller en bas



Gwayne Blackfyre
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES


KISS ME LIKE YOU WANNA BE LOVED ☩ Settle down with me and I'll be your safety, you'll be my lady. I was made to keep your body warm but I'm cold as the wind blows so hold me in your arms. ♝/♜ Lukyane


ϟ ÂGE : 19 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Les de Lioncourt, mais surtout la cause rebelle.
ϟ EPOUVANTARD : Ses proches réduits à l'état d'esclave par sa faute.
ϟ MIROIR DU RISED : Lui et ses amis vivant dans un monde libre, sa main serrant délicatement celle de Luke.

MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Mer 2 Juil - 14:53

Hola, j'ai enfin lu entièrement ta fiche (je suis à la ramasse today, faut pas me taper     ). J'ai bien aimé ton style, elle est très facile à lire et le personnage d'Iseult est très plaisant.        Une Peyredragon jusqu'au bout des ongles la petite.     

J'aurais néanmoins quelques remarques à faire sur certains détails de ta fiche.   
Pour sa présence dans l'ordre des vaillants combattants c'est peu probable que ces derniers se soit intéressée à Iseult jusqu'à lui faire passer le test d'entrée.    Ils ne l'ont pas fait avec l'héritier qui est supra badass en matière de combat parce que c'est un membre des Peyredragon et qu'ils n'ont pas envie qu'on s'intéresse à eux. Il y a donc peu de chance qu'ils se soient intéressé à Iseult jusqu'à risquer de lui faire passer le test d'entré. Avoir un membre de la famille royale c'est le meilleur moyen pour qu'ils passent du statut d'ordre inexistant et inconnu à la majorité du monde magique au statut d'ordre sur une pente raide (pas sur que papa Peyredragon apprécie de voir sa fille casser du dur à cuir ).
Sinon, même si elle est bonne (c'est une Peyredragon la petite, le sang des badass coule dans ses veines   ), Iseult ne peut pas dépasser le reste de sa fratrie, surtout pas Endy. Endymion qui, en plus d'être le prince le plus désirer par toutes les petites culottes du royaume ( ), est le meilleur sorcier de son siècle connu pour son excellence partout (si tu ne vois pas de quoi je parle, dans la mini présentation tu dis qu'Iseult ne fait rien comme les autres Peyredragon ou elle le fait en mieux   ).

Et pour finir, tu parles très brièvement du don d'Iseult.   Je te renotifie juste qu'elle plus que quiconque maîtrise son don parfaitement.

C'est tout ce que j'ai remarqué, sinon le reste est parfait.     Quand tu auras modifié ces détails je te validerais    


WE ARE THE GREATEST PRETENDERS IN THE COLD MORNING LIGHT
I was the match and you were the rock, maybe we started this fire. We sat apart and watched all we had burned on the pyre. Do you understand that we will never be the same again? The future's in our hands and we will never be the same again. Flames – they licked the walls, tenderly they turned to dust all that I adore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult. Mer 2 Juil - 16:54

pour monsieur endy-dy, c'est changé.
pour l'ordre, c'est changé.
et pour ce qui est du don, je l'ai déjà changé, et je prends note. merci.   
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult.

Revenir en haut Aller en bas

« Monsters don't sleep under your bed. They scream inside your head. » + iseult.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» naïa ϟ we stopped looking for monsters under our beds when we realized they were inside us
» Rabbit doesn't sleep?
» campagne heroclix
» What having a Nabaztag really means?
» Coucouuu les IP c:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell :: CORBEILLE. :: CORBEILLE.-