AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez|


Smells like teen spirit ※ Alcide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 15:41

Alcide Bryan Eachain
“ Love your rage, not your cage ”


THE THINGS WE LOVE THE MOST DESTROY US EVERYTIME
I. QUESTIONS PERSONNELLES.
COUCOU MON COCO, ALORS POUDLARD CA TE PLAÎT? Honnêtement, même si je m'en plains tout le temps, que j'en déteste les règles injustes, et que j'aimerais commencer la révolution au château, je suis quand même attaché à cette bonne vieille école que je ne serais pas prêt à quitter. TA FAMILLE TE MANQUE PAS TROP, CA VA? Mikhael n'aura jamais l'occasion de me manquer car je serai toujours près de lui, donc pour lui, la question ne se pose même pas. Maman, elle, me manque un peu. Enfin surtout, je n'aime pas la savoir loin de nous et de notre protection. ET CÔTE CŒUR? ME MENS PAS MON CHOU, ON EST ENTRE NOUS Quand j'aurai brisé ses chaînes, je te la présenterai, promis ! Mais en amuse-bouche, je te partage son nom : Lysa. D'AILLEURS TON AMORTENTIA IL SENT QUOI? Tout un mélange d'odeur. Celle de la pluie, du jasmin, du bois de cèdre et étonnamment, de la poudre à canon. SINON T'AS DES POTES OU TU PRÉFÈRES CASSER DES TÊTES? Je pense que le nombre de tête que j'ai cassé est plus élevé que le nombre de tête avec qui j'aime discuter, mais au moins, ce petit nombre m'est sincère et fidèle. Pour n'en citer que quelques uns, Mikhael, à la vie, à la mort, Isak, drôle et adorable, Lorcan, pour nos esprits fêtards, Amaryllis, pour notre plan vicieux.  T'AS DES PROJETS D'AVENIR OU TU PRÉFÈRES GLANDER? Un but, que j'atteindrai, peu importe les sacrifices : je guérirai mon frère de sa lycanthropie. Ce peut sembler impossible, au vue de mes capacités, mais, pour lui, je le ferai. A côté de ça, je compte aider à renverser le pouvoir et à délivrer les esclaves.T'AS DES PASSIONS VOIRE MÊME...*PPPSSH* T'ES DANS UN ORDRE? Je me bats plus que j'étudie, j'adore la fête, pas étonnant que j'ai rapidement rejoint les deux ordres de Poudlard prônant ces idéaux : les vaillants combattants et les joyeux lurons. C'EST QUOI TON EPOUVANTARD CHOUCHOU? Mikhael, devenu pro sang-pur, que j'affronte en duel. ET TU VOIS QUOI DANS LE MIROIR DU RISED? Beaucoup de chose : Mikhael guéri, Lysa, ainsi que tous les autres esclaves, libres, un monde juste. UN DERNIER TRUC POUR LA ROUTE? Attends, attends, t'es pas un sang-pur au moins ?  

II. QUESTIONS GÉNÉRALES.
TU PENSES QUOI DE LA ROYAUTÉ MAGIQUE CHÉRI? Je hais ce système. Les nobles qui nous dirigent ne méritent pas leur place, tous leurs actes le prouvent. Ils suintent l'arrogance et la cruauté. Je pense que le roi devrait gagner sa place de par sa bravoure ou sa grandeur, pas grâce à la pureté de son sang. TU PENSES QUOI DU ROI, DE LA REINE? Ils représentent cet injuste système, se complaisent dedans  et ne font rien pour le changer, bien au contraire. De ce fait, je ne serai heureux que quand la couronne sera tombée de leur tête, et si celle-ci pouvait également chuter par mégarde, je ne m'en plaindrai pas. ET LE PRINCE HÉRITIER, TU LE TROUVES COMMENT? Prétentieux, ridicule, un bon à rien qui suivra les traces de ses parents parce qu'il n'a pas de caractère. Je le hais plus encore que les autres parce que je le vois agir tous les jours à Poudlard, il me semble de ce fait plus réel, plus tangible ... et plus stupide. TU PENSES QUOI DES ESCLAVES? Je vous sortirai de là, les gars, je le promets. T'EN PENSES QUOI DE LA RÉVOLTE D'IL Y A DOUZE ANS? Je déplore son échec, mais qu'au moins, elle nous serve d'exemple. Nous devons apprendre des erreurs passés pour revenir plus forts. Et ce jour-là, je n'aimerais pas être notre bon roi ... TU CROIS QU'UN JOUR LE MONDE SERA PLUS JUSTE? C'est mon plus cher désir. Et je me battrai pour le réaliser. ET SI LA GUERRE REPRENAIT? Parfois, la violence peut être utilisé pour une bonne cause. Je n'aurai aucun remord à me battre si c'est pour lutter contre l'injustice de ce monde. Tout ce que je demande, c'est que ma mère et mes amies restent hors-de-danger. SI TU POUVAIS DIRE UN TRUC, UN SEUL AU ROI CA SERAIT QUOI? Des insultes. Beaucoup. Puis je le frapperais. Beaucoup.

POWER RESIDES ONLY WHERE MEN BELIEVE IT RESIDES


△  CARTE CHOCOGRENOUILLE


III. TON IDENTITÉ.
Nom Eachain Pénom(s) Alcide Bryan Date de naissance 21 juin 1993 Lieu de naissance écrire ici. Age 21 ans Statut de sang Sang-mêlé, batard d'un sang-pur, dur de trouver plus grande infamie aux yeux de la societé magique.

Maitre/Esclave Ni l'un ni l'autre, puisqu'il est de sang-mêlé. Maison Gryffondor Année Huitième année Baguette Trente centimètres et demi d'épicéa qui gardent précieusement en leur centre un échantillon de fourrure d'un kitsune qui fut également le donateur du coeur de la baguette du second Eachain. Niveau de sorcellerie A cause de son hyperactivité, Alcide rencontre des difficultés à rester concentrer longtemps. Bien qu'il fasse tout son possible pour s'appliquer dans ses cours et ses devoirs, il est vite divertit et ennuyé. De ce fait, il est plutôt mauvais en théorie. Heureusement pour lui, il se débrouille en pratique, bien que lors d'un combat, il finit souvent par lâcher sa baguette pour utiliser ses points ou son glaive.  Epouvantard Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.

IV. IMPRESSIONNE-NOUS. Des deux jumeaux, Alcide est le moins mature. Irréfléchi et spontané, il se fourre souvent dans des situations délicates desquelles Mikhael doit venir le tirer. ▽ Celui-ci se plaît d'ailleurs à dire que c'est parce qu'il est né en premier qu'il est le plus sage, ce qui énerve Alcide. ▽ Blagueur, fêtard et spontané, Alcide ne perd jamais une opportunité pour rire ou faire rire, sans forcément penser qu'il peut embarrasser ou déranger ses camarades. ▽  Surtout qu'il n'est pas toujours très respectueux, que ce soit envers les professeurs ou les autres élèves. Pourtant, il ne cherche pas à être méchant, il est simplement honnête et ne réfléchit pas avant d'agir. ▽ Il a d'ailleurs beaucoup d'ennemis. ▽ Mais c'est un ami adorable. Loyal, drôle, démonstratif, presque collant, il est aussi prêt à tout pour ses proches . ▽ Même à prétendre une relation amoureuse avec une de ses meilleures amies pour l'aider à éviter un fiancé, quitte à se priver lui de relations pour quelques temps. ▽ Alcide, c'est un garçon totalement en accord ave lui-même qui, de ce fait, déborde de confiance en lui. ▽ Pourtant, il est passé par des périodes difficiles, où tous ses voisins ou camarades se moquaient de lui ou s'en détournaient. ▽ Heureusement, ses moments, il ne les a jamais vécu seul. C'est peut-être pour ça qu'il est si proche de son frère. ▽ En effet, leur amitié est indescriptible, et indestructible. ▽ Alcide possède un glaive, cadeau de sa mère pour les dix ans des jumeaux. Cette arme lui correspond parfaitement, et ayant appris à la manier en s'entraînant régulièrement, il n'hésiterait pas à la sortir si un combat tournait mal. ▽ Pourtant, il n'a jamais tué personne et bien qu'il parle souvent des meurtres qu'il rêverait d'accomplir, ses paroles sont plus fanfaronnades que réels projets, Encore assez gamin, il ne réalise pas toujours la portée de ce qu'il dit et dans quoi il s'embarque. ▽ Sans être trop macho, il ressent le devoir de protéger les femmes et il s’étonne par exemple d'en voir une se battre.▽ Peut être parce que son frère et lui ont toujours dû prendre soin de leur mère, après que leur sang-pur de père les ai abandonné tous les trois, faisant éclore chez les jumeaux une haine éternelle pour ces sangs qui ne fera que se développer par  la suite. ▽ Alcide est allergique au lactose depuis sa naissance. Pourtant, suite à des paris, il a plusieurs fois consommé du lait, découvrant tristement qu'il en appréciait le goût. ▽ Positif, Alcide profite de chaque moment et s'amuse de presque tout. Malgré tout ce qui est arrivé à lui ou ses proches, le gryffondor aime la vie.



WHAT DO WE SAY TO THE GOD OF DEATH? NOT TODAY
V. QUI SE CACHE DERRIÈRE L'ECRAN ?
pseudo Zorro prénom Carole âge 18 ans par quel hibou es-tu venu ici ? Mimi la mignonne et Bazzart que penses-tu du forum? des remarques ? points positifs, points négatifs ? Un seul mot : Awesome. (ouiparcequejesuisbilingue,youknow)  . un double-compte ? Not yet (Jevousl'avaisdit) ton smiley favori    Parce que j'ai trop rit ! ton avatar Daniel Sharman un petit mot pour la fin : Désolé d'avoir tant tardé   .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 15:41

Silver lining
“ And we had laugh through the night, call the star´s by the fire shining on. Through the night we will run to the rising life and on, through the night, burn the flames. The world will know our Names. ”


Nothing to stop us now, because we found in life what´s true
Juillet 2001 Les feuilles crissaient sous mes pas rapides. Presque, j’y étais presque. J’évitais prestement un arbre par une rotation du buste qui me ralentit à peine puis, plissant les yeux, tournait la tête. L’obscurité autour de nous m’empêchait de voir les traits concentrés de mon jumeau, quelques mètres derrière moi, mais je discernais sa silhouette et ses bras élancés. Rassuré de voir la petite avance que j’avais sur lui, je fixais à nouveau la forêt droit devant moi. Mais  à la place de quelques arbres épars et de buissons à enjamber, je ne vis qu’un énorme tronc invincible, qui semblait devenir de plus en plus grand. Un instant plus tard, je compris cette impression, en le heurtant de plein fouet. Étonnamment, au lieu du choc violent attendu, je rebondis simplement comme si j’étais plus mou qu’un vulgaire coussin, et m’écroulais sur les feuilles mortes qui gémirent sous mon poids. Interdit, je relevais la tête et croisais le regard de mon frère, aussi surpris que moi. Ma première réaction aurait été de prétendre à une effroyable douleur et une monstrueuse blessure, pour l’impressionner et en faire une belle histoire pour les voisins, puis je réalisais ce qui venait de m’arriver. De la magie ! Enfin ! Après avoir vu maman l’utiliser pendant huit ans, après avoir vu Miki l’utiliser pendant 17 jours – je les comptais avec application, car chacun d’eux étaient néfastes pour ma fierté personnelle -  c’était enfin mon tour. J’avais envie de pleurer et de rire en même temps, mais je retins mes larmes. J’étais un garçon quand même. Je montrais mes mains à Mikhael, comme si c’était elles les responsables, en souriant de toutes mes dents et, en miroir parfait, il me rendit mon sourire. Mais au lieu de courir me sauter dans les bras pour me féliciter, il tourna les talons et galopa quelques mètres jusqu’à, je le compris trop tard, la ligne d’arrivée que l’on s’était fixée. Je me hissais sur mes pieds et le rattrapais alors qu’il esquissait quelques pas de danse pour me narguer. Je me jetais sur lui et nous roulions par terre dans la bagarre, qui finit, comme à chaque fois, dans des éclats de rire. Alors que nous nous relevions et tentions sans grand succès d’épousseter nos habits, il posa sur moi un regard emplit de fierté et me sourit. Cette nuit-là, malgré sa victoire, c’était moi que l’on fêterait. On ouvrirait même les galettes au miel qu’on avait chapardées et que l’on gardait précieusement sous nos lits pour les grandes occasions. Nous rentrâmes en discutant bruyamment jusqu’à arriver à l’orée de la forêt, a partir de laquelle nous rejoignîmes nos lits en escaladant le rebord de la fenêtre de la maison dans le plus grand silence dont nous étions capable. C’était notre nouvelle distraction depuis quelques mois. Sortir en douce pour aller jouer dans la forêt. Parce qu’on aimait l’adrénaline que l’interdit, mais aussi que la petite angoisse face à la forêt ténébreuse, nous procuraient. Ce soir-là, nous avions organisé une course mais d’autres fois, nous escaladions simplement les arbres pour nous rapprocher du ciel ou inventions les défis les plus absurdes possibles. Notre imagination n’avait pas de limite. Elle était notre compagne de jeu et tous les trois, nous nous suffisions. Au moins, nous étions certains qu’aucun ne se retournerait jamais contre les deux autres. Contrairement aux voisins. Beaucoup nous ignoraient ou nous insultaient sans raison depuis qu’ils avaient appris que notre père n’était pas le mari de maman. Un jour, je lui avais demandé ce que « bâtard » et « Sang-impur » voulait dire. Je n’avais pas très bien compris, mais j’avais continué de taper furieusement tous ceux qui me provoquaient avec l’aide de Mimi,et ce jusqu’à ce qu’elle nous enjoigne d’arrêter, car ça nous mettait tous les trois en danger. Pour la protéger, nous avions tentés de nous calmer et de les ignorer. Pas très efficace, mais très pénible. Ainsi, nos jeux nocturnes, seul moments d'évasion et de liberté, étaient devenus la meilleure partie de la journée.  
Quelques mois plus tard, alors que collé à la porte de la cave où nous l’avions enfermé, impuissants face à son état, j’entendais mon frère, devenu bête, hurler de l’autre côté, je maudis dans mes pleures cette idée que nous avions eu pour nous protéger des autres, d’aller jouer dehors la nuit, je me maudis d'avoir été trop faible pour l'accompagner ce soir-là, et sans me dire que nous l’aurions sans doute aussi fait sans eux, de part notre goût du risque, je maudis de toutes mes forces ceux qui nous avaient poussés dans ces retranchements.

Janvier 2009 « Mikhael ! » Je souris à ce prénom puis tentais de figer mon visage dans ce calme froid que mon frère arborait avec tous ceux qui ne faisaient pas partie de son cercle de proche. La blonde s'approcha de moi, le souffle un peu court, alors que ces cheveux dansaient autour de son visage rond Qu'est-ce qu'elle m'exaspérait ! « Comment tu vas ? On va un moment dans le parc ? » Elle attrapa mon bras et me sourit joyeusement, mais je gardais mon air morne et lui indiquais une salle  de classe vide sur notre gauche « Je crois qu'il faut qu'on parle ... » Face à mon sérieux, elle prit un air inquiet et fronça ses sourcils fins, avant de me suivre sans grande motivation dans la pièce. Alors qu'elle s'asseyait sur une table, je fermais la porte et l'imitais, prenant garde de placer quelques meubles entre nous. Le silence était pesant et son air anxieux me culpabilisait un peu, mais je savais qu'elle n'était pas faite pour Mikhael. Elle me semblait ennuyante et futile, et surtout, je savais de source sûr qu'elle tentait de se faire accepter par les sang-pur en rejoignant la cour d'admirateurs d'une de ces nobles élèves qui se baladaient toujours dans les couloirs avec un troupeau de suiveuses prêtent à combler ses moindres désirs. J'abhorrais les sang-mêlés qui se rabaissaient de cette façon, et bien que je l'avais dénoncée plusieurs fois à mon frère, celui-ci n'avait rien voulu entendre et continuait de passer tout son temps avec elle, me laissant tristement tomber. Moi, pour elle. En plus, elle était devenue le premier sujet de nos disputes. J'avais donc décidé de prendre les choses en main, et de me débarrasser de la gêneuse une bonne fois pour toute. Rien de plus facile : puisque je ressemblais comme deux gouttes d'eau au garçon qu'elle entrevoyait comme son futur copain, elle allait gober tout ce que je lui raconterai. Nous avions souvent échangé nos rôles, pour les cours ou pour s'amuser. Une fois, nous avions carrément partagé la même copine parce qu'on trouvait incroyablement drôle d'attraper ainsi les gens grâce au cadeau de la nature qu'était notre gémellité. La fille attendait toujours et, bien que conscient que j'agissais pour la bonne cause, son regard d'oiseau piégé remuait une culpabilité qui pesait lourdement sur mes épaules. Je voulais conclure au plus vite. Elle allait souffrir, un peu, mais je la considérais comme un dommage collatéral indispensable au bien-être de mon frère. Et puis, elle allait s'en remettre, jeune comme elle était, elle ne penserait plus à lui dans deux semaines. Je plantais finalement mes yeux dans les siens, ouvris la la bouche et tentais d'oublier les derniers bribes de remords qui s'accrochaient comme ces nuages filandreux dans un ciel matinal. Mon discours fût court, précis et efficace. J'en aimais une autre, j'étais désolé. Pour avoir mes chances avec la nouvelle, il serait plus simple que nous nous évitions complètement et que nous nous adressions plus la parole. Finalement, je conclus en lui demandant de ne pas me haïr, parce que je savais qu'elle ferait automatiquement le contraire, et sans un regard, quittais la salle, content de moi, tout en me promettant de réaliser une bonne action pour elle, en compensation du mal que je venais de lui faire. En général, quand je venais d'accomplir une intervention à succès, je courrais la dire à mon frère mais cette fois-ci, je me forçais à attendre, conscient qu'il n'allait pas immédiatement voir le bien-fondé de mon service. Effectivement, quand après l'avoir réconforté quelques jours, je lui annonçais fièrement la véritable raison du comportement distant de la blonde, accompagnant mes paroles de quelques pas de danse, il m'en voulut. Il eut carrément l'audace de me taper, avant de soupirer qu'il ne m'apprendrait jamais rien et que je resterais toujours jaloux et aussi immature qu'un boursoufflet, alors que je tentais de lui prouver tant bien que mal que j'avais raison. Heureusement pour moi, il finit par me pardonner. Selon lui, parce que ce n'était pas de ma faute si j'étais idiot, selon moi, parce qu'il avait réalisé que la fille était une traîtresse. Au fond, peu m'importait, rien ne nous séparait jamais longtemps de toute façon.

Mai 2013 « Votre sang ne sera bon que lorsqu’il sera étalé, poisseux, sur mes mains » soufflais-je en agitant les doigts vers lui comme si j’allais l’étrangler. Apeuré, le jeune sang-pur  tourna les talons et s’enfuit dans la foule des élèves qui sortaient de leur cours. Je ris de ma provocation, le visage levé vers le plafond, puis me frayais un chemin à travers la masse compacte, profitant pour écraser un maximum de pieds au passage, dans l'espoir qu'ils appartiennent à des sangs-pur. Le jeune imbécile arrogant avait osé chuchoter une remarque désobligeante sur la « qualité » de mon sang à un de ces camarades, et malheureusement pour lui, je l’avais entendu. Je scrutais la foule, à la recherche de ma douce et formidable Lyanna. Nous nous étions fixés un rendez-vous près de la statue d’un noble dont j’avais oublié le nom, mais sur laquelle j’adorais dessiné ou écrire des grossièretés discrètement. Croisant un groupe de sorcières un peu plus jeune que moi qui m’observaient, je leur adressais un clin d’œil appuyé qui les firent rougir et détourner le regard. La rousse n’arrivait pas, mais pour une fois, j'étais très en avance. Nous avions prévu de travailler ensemble les sciences magiques, et même si je savais pertinemment que j’allais passer plus de temps à jouer avec ses cheveux, à l’embêter et à discuter avec elle de tout et de rien, j’allais toujours plus travailler que si je ne la voyais pas.  Je me promis d’ailleurs de m’appliquer intensément pour cette séance, promesse que je me faisais à chaque fois mais que je peinais à tenir, tant j’avais envie de tout jeter par terre et de partir en courant après dix minutes passées coincé à frétiller sur ma chaise. Ma pseudo-maladie me rendait la vie dur, mais dans mon optimiste habituel, j’aimais à croire qu’elle me rendait plus fort, renforçant mon mental par la lutte qu’il menait au quotidien. J’aperçus Amaryllis qui traversait le couloir et criait sans nom sans prendre garde aux regards qui se tournaient vers moi. Elle s’approcha de moi d'un pas joyeux et je la pris dans mes bras, penchant ma tête tout près d'elle. Après un sourire et quelques paroles pour prendre des nouvelles, elle me quitta prestement pour rejoindre son prochain cours. Alors que je la regardais s’éloigner, je pensais avec amusement au couple mensonger que nous formions. Absorbé par ces pensées, je n'entendis pas tout de suite les éclats de voix. A quelques statues de moi, dans un couloir presque vide, s'opposaient deux élèves, dont l'un était sang-mêlé et l'autre sang-pur, au vue des manches de leurs vêtements. Le blason du second ne me disait rien et j'en déduisais que, même si j'étais absolument nul pour me souvenir de ces fichus familles et de tous leurs symboles et attributs ridicules, il ne devait pas être un descendant haut placé. La situation paraissait favorable à l'ennemi, qui semblait insulter l'autre. Plus que mon envie de défendre l'opprimé, c'est ma haine pour le bourreau qui me fit m'approcher. Sans prendre le temps de sortir ma baguette, je me plaçais face à lui, mon corps lui dissimulant sa victime . Sans une parole - j'aurais dû le vouvoyer et je ne supportais pas cette marque de respect -, je lui adressais mon regard le plus noir, espérant le voir reculer et perdre la face. Peine perdue. Bien que beaucoup plus petit que moi, l'arrogant, se redressant tant bien que mal, eut le culot de m'envoyer paître sans une once de politesse, et dans une phrase agrémentée d'insultes diverses. Sans réfléchir aux conséquences de mon acte,  je lui envoyais mon poing dans l'arcade sourcilière. Il couina et recula en titubant, alors que je sentais dans mon dos l'air déplacé par la fuite de mon protégé. Quel couard ! L'autre, pendant ce temps, avait repris ses esprits, et appuyant une main sur sa blessure pour en retenir le sang, il tenait sa baguette dans l'autre. Je souris et sortis la mienne, quand une voix grave retentit autour de nous : « Pas de magie dans les couloirs de l'école ». D'un même mouvement, nous tournâmes la tête, moi déçu, parce que j'étais sûr que c'était un professeur et je connaissais très bien ce qui allait s'ensuivre : le sang-pur serait mené à l'hôpital où il se retiendrait pas de se vanter de son combat contre un quelconque monstre qui avait bien failli le défigurer, et moi, directement considéré comme coupable, je serai conduit devant le professeur qui après un lourd sermon, me punirait sévèrement. J'étais un habitué de ces entrevues. A ma grande surprise, et pour mon bonheur, c'est un trio d'élèves de mon âge qui se dressait face à moi. Des sang-pur pour qui j'entretenais une haine tenace et qui me le rendait bien. En jetant un coup d’œil à leur vêtement, je m'aperçus que l'un d'eux était de la même famille que mon jeune adversaire, qui avait d'ailleurs rangé sa baguette précipitamment. Je souris à nouveau. Les choses commençaient à devenir intéressantes. « Vous ne connaissez pas le règlement ? Pas de magie dans l'école. » Sous-entendu on ne peut plus clair, on allait régler ça autrement. Je rangeais ma baguette à mon tour, et relevais la tête en leur adressant mon sourire le plus provocant. « Je voulais simplement avoir avec moi un peu de ce sang si pur ! » Puis j'ouvris grand les yeux dans le but de me donner l'air fou, en observant mes mains tâchés de rouge avec adoration. Apparemment, aucun des quatre ne trouva ça drôle et en réponse, je ne reçus que le poing de l'un d'eux dans mon estomac. Je me pliais de douleur et gardais cette position pour reprendre de mon souffle et tenter de les piéger. En effet, ils s'approchèrent dans le but de me mettre à terre, mais je me relevais d'un bond et leur fonçais dessus, en bousculant deux aux passage avant de frapper violemment le troisième. Le plus petit s'était éloigné afin de profiter du spectacle. Bientôt, mon sang et le leur recouvraient mes mains, ne formant plus qu'un liquide compacte et poisseux qui me collait les doigts. Pour les narguer, je leur demandais si d'être souillés ainsi par ce mélange ne les dérangeaient pas, mais ils m'ignorèrent et le combat reprit de plus belle. Malheureusement, leur supériorité numérique les rendait également supérieur en force et rapidement, bien que je sautillais dans tous les sens pour leur rendre les coups, je me retrouvais au sol, assiégé de coups, d'insultes et de remarque provocantes. Je finis par me rouler en boule pour me protéger, donnant parfois de faibles coups de pieds. Finalement, après de longues minutes qui me parurent des heures, des pas durent résonner dans le couloir car sans prévenir, mes assaillants prirent la fuite, mettant fin à mon calvaire. Je restais immobile longtemps avant de trouver la force de me traîner à l'infirmerie, à laquelle j'avais presque un lit réservé tant j'y venais souvent, où je me découvrais salement amoché, ce à quoi je pouvais m'attendre. En effet, à trois contre un, je n'avais aucune chance. Pourtant, je savais qu'à la moindre occasion, je recommencerais. Mon seul regret, finalement, était d'avoir posé un lapin à Lyanna.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 16:01

ALCIIIIIIIIIDE FINALEMENT
Revenir en haut Aller en bas



Zascha Novasevic
IN A COAT OF GOLD OR A COAT OF RED
A LION STILL HAS CLAWS
avatar

IN A COAT OF GOLD OR A COAT OF RED A LION STILL HAS CLAWS



❄ That look you give that guy I wanna see looking right at me, if I could be that guy instead of me I'll never let you down


ϟ ÂGE : vingt-et-un ans
ϟ CURSUS : politique et justice du Royaume
ϟ ALLÉGEANCE : aux Romanova
ϟ BUT : pas prês d'assumer
ϟ EPOUVANTARD : un violent orage
ϟ PATRONUS : une roussette de Malaisie
ϟ MIROIR DU RISED : mon enfance


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 16:09

Bienvenuuuuuuuuuuuue.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Leif Von Rosen
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS


EINN MEð SJÁFLUM MÉR † You don't need to pretend that perfection is your friend. 'Cause we're all broken, we all end up alone. Love your flaws and live for your mistakes. Beauty's on the surface wearing thin, come closer show the marks upon your skin.


ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume
ϟ ALLÉGEANCE : Les Von Rosen
ϟ BUT : Une blonde incapable de rester à sa place.
ϟ EPOUVANTARD : Son frère devenant héritier à sa place.
ϟ PATRONUS : Un corbeau, comme l'animal d'Odin.
ϟ MIROIR DU RISED : La famille Von Rosen régnant sur les mers comme sur la terre.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 16:54

EACHAINNNNNNNNNNNNNNNN         (je sais pas pourquoi, mais j'aime les Eachain, ils sont trop    ).

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche. On t'attendait pour que Mimi puisse enfin avoir son frère chéri.    



Vagabond is you
There you go, there you stay. Keeping low never wanna play. Wandering far, disappearing. Feet stuck in place, not moving. You've been up and down down. You've been low low low. Troubled sea so deep, troubled none no sleep. You've been flying so high avoiding the road pretending to not feel alone. Pretending to not feel alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 17:33

HELL YEAH ALCIDE !
Welcome here !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Kieren Hawk
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



KIESCHA ☆ and you found all the footprints that i left in the lawn, when i spied on you every night. and i wish there was a secret that you said in your sleep, just a word that i could keep.



ϟ ÂGE : vingt-et-un ans
ϟ CURSUS : sciences magiques
ϟ ALLÉGEANCE : les ravenclaw
ϟ BUT : une douce odeur de myosotis, un accent russe et des pupilles bleues envoûtantes.
ϟ EPOUVANTARD : une forme sur le sol, un corps sans vie, sans visage.
ϟ PATRONUS : un phenix
ϟ MIROIR DU RISED : un manoir majestueux surplombant un élevage de dragons impressionnant, et bordé d'un discret champ de myosotis...


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 18:04


BIENVENUUUUUE    
Faudra discuter liens parce qu'on a eu une idée avec ton frère qui te concerne aussi   
Bref, en attendant, bon courage pour ta fiche   


Entre nous deux. Entre les feux. Entre les non dits de tes yeux. Entre les coups. Entre les clous. Entre les fous. Puis entre nous. Entre le printemps et l’hiver, ce qui nous blesse ce qui est cher. Entre les fêtes et les défaites. Entre les temps et les tempêtes. Entre les je t’aime et les mots, qui font chavirer nos bateaux. Entre l’océan et la plage. Entre la plume et puis la page. Faut s’oublier, s’évader, se réchauffer, avec des mots d’amour. S’oublier, se déchirer, s’embrasser, comme au dernier jour. • Saez
  (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Lukeria Ravenclaw
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS



humans are fragile creatures made up of broken hearts and broken promises



ϟ ÂGE : dix-neuf ans
ϟ CURSUS : basique
ϟ ALLÉGEANCE : la résistance
ϟ BUT : que la résistance gagne
ϟ EPOUVANTARD : de perdre gwayne et ses amis ainsi que le combat
ϟ PATRONUS : un aigle
ϟ MIROIR DU RISED : la liberté et la paix dans le monde. une vision sans doute un peu trop naïve.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 18:27

j'aaaaaaaime bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche


welcome to your life
there's no turning back ✻ even while we sleep. we will find you. acting on your best behavior. turn your back on mother nature. everybody wants to rule the world. it's my own design. it's my own remorse. help me to decide. help me make the most of freedom and of pleasure. nothing ever lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité
Invité


MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 19:40

poto Alciiiiiiide     
Revenir en haut Aller en bas



Meredith O. Buchanan
YOU'LL WIN THEM OVER WITH
YOUR RAINBOW KISSES AND UNICORNS STICKERS?
avatar

YOU'LL WIN THEM OVER WITH YOUR RAINBOW KISSES AND UNICORNS STICKERS?



ϟ ÂGE : vingt-deux ans
ϟ CURSUS : neuvième année en arts sorciers
ϟ ALLÉGEANCE : officiellement les De lioncourt officieusement elle soutient les nés-moldus.
ϟ EPOUVANTARD : le cadavre de sa mère
ϟ PATRONUS : un cygne
ϟ MIROIR DU RISED : son père vivant et ayant conservé sa réputation

son cœur est libre, bien qu'elle ne soit pas une rose facile à cueillir.

LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Sam 2 Aoû - 22:57

Alciiide    Bienvenue   bon courage pour ta fiche   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Dim 3 Aoû - 14:33

Oh   

Cersei, faut savoir se faire désirer   (Bon là, j'avoue, c'était un peu long   ). Je suis contente d'être enfin lààààà   

Merci beaucoup Zascha   Tu m'as l'air bien intéressant    

Leif, olalalala comme t'es beau toi    Oh, y'a pas besoin de raison précise pour nous aimer    Merci beaucoup ! Je vais tenter de la faire au plus vite, vous m'avez attendu bien assez longtemps   

Helios, j'aime trop ton personnage   En plus t'es beau ! Merci   

Ouuuiiii Kieren, Mimi m'a expliqué en gros, et votre lien est au top   Je viendrai te voir ! Merci merci   

Lukeria, merciii    Oh, et je veux trop un lien avec toi    

  Potooo Rose (pot-au-rose)   Trop contente de te "revoir"   

Oh Meredith   Trop trop trop bien que tu sois là   Thanks !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Soren (Ingstad)
DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN
I AM A FREE BITCH BABY
avatar

DON'T BE A DRAG JUST BE A QUEEN I AM A FREE BITCH BABY

Esclave + dans les ombres, au fin fond de l'obscurité, je suis là. je guette et je protège, je sers à jamais. nul doute, fidèle allié, fidèle ami, bientôt je mettrai tout en péril pour te protéger. je m'excuse d'avance du tord que je vais te causer.

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Aucun
ϟ ALLÉGEANCE : Les Rebelles, pro-nés-moldus
ϟ BUT : Pour le moment personne.
ϟ EPOUVANTARD : L'orage.
ϟ PATRONUS : Il n'en a pas, mais s'il en avait un se serait un loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Sa famille.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Dim 3 Aoû - 14:52

Bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Dim 3 Aoû - 16:35

Merci toi    


UC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Faye Hawk
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES



ϟ ÂGE : dix-neuf ans
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes, pro-esclavage
ϟ BUT : joker
ϟ EPOUVANTARD : morrigan ravenclaw, ne survivant pas à sa maladie.
ϟ MIROIR DU RISED : ma mère


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Dim 3 Aoû - 18:00

ALCIIIIIIIIIIIIIIDDDDEEEEEEEEEEE    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Mikhael Eachain
YOU MAY HAVE YOUR SWORD
BUT I HAVE MY BOOKS
avatar

YOU MAY HAVE YOUR SWORD BUT I HAVE MY BOOKS

alcide&mikhael ✻ the tightrope that i'm walking just sways and ties the devil as he's talking with those angel's eyes and i just want to be there when the lightning strikes and the saints go marching in and sing slow it down through chaos as it swirls it's us against the world.


ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : défense et protection du monde magique.
ϟ ALLÉGEANCE : les rebelles, pro nés-moldus.
ϟ BUT : la fleur d'oranger, la forêt en plein moins de juin lorsque les feuilles vertes tendres sortent de leur bougeons et une odeur qu'il n'arrive pas encore à identifier précisément.
ϟ EPOUVANTARD : la pleine lune, parce que cette sphère d'argent lui rappelle chaque mois qu'un terrible monstre sommeil en lui.
ϟ PATRONUS : aussi paradoxal que cela puisse paraître, un tamaskan, une race de chien ressemblant étrangement à un loup. si c'est de l'humour, mikhael ne trouve pas ça drôle du tout.
ϟ MIROIR DU RISED : il n'a jamais eu la chance de regarder dedans et si il en avait un jour l'occasion il y verrai sans doutes un monde juste ou chaque homme serait libre.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Lun 4 Aoû - 16:10

MON BÉBÉ D'AMOUUUUUUUR. HAAAAAON


i'm gonna fight em off a seven nation army couldn't hold me back + Stars are only visible in the darkness, Fear is ever-changing and evolving And I can poison the skies And I feel so alive. Nobody can save you now the king is down it's do or die! Nobody can save you now Nowhere safe It's the battle cry It's the battle cry It's the battle cry. Nobody can save you now. It's do or die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Mar 5 Aoû - 19:06

Fayeeee, la plus belle   J'espère que tu as pris soin de mon frèro pendant mon absence   

Mimi la mignonne , c'est toi le bébé     (     )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Faye Hawk
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES



ϟ ÂGE : dix-neuf ans
ϟ ALLÉGEANCE : les royalistes, pro-esclavage
ϟ BUT : joker
ϟ EPOUVANTARD : morrigan ravenclaw, ne survivant pas à sa maladie.
ϟ MIROIR DU RISED : ma mère


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Mar 5 Aoû - 20:04

Prendre soin de lui? Hum... Comment te le dire...
Disons qu'il refuse de prendre son bain donc c'est pas la joie      
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


ϟ ÂGE : 21 ans
ϟ ALLÉGEANCE : Officiellement, les Lombardi, officieusement, les pro-nés-moldus
ϟ EPOUVANTARD : Son jumeau, Mikhael, devenu pro-esclavagiste, qu'il doit affronter en duel.
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Mer 6 Aoû - 12:40

   

Peut-être que c'est mieux comme ça, je t'assure que l'odeur de chien mouillé, ça fait fuir   (Sans rancune Mimi   ) (Mais entre nous, la seule solution est je pense, que tu promettes de partager ce bain avec lui, pour qu'il t'y suive )


UC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Sigyn Von Rosen
YOU'LL WIN THEM OVER WITH
YOUR RAINBOW KISSES AND UNICORNS STICKERS?
avatar

YOU'LL WIN THEM OVER WITH YOUR RAINBOW KISSES AND UNICORNS STICKERS?


NOT YOUR PERFECT LITTLE PRINCESS ♦️ SECRETS I HAVE HELD IN MY HEART ARE HARDER TO HIDE THAN I THOUGHT MAYBE I JUST WANNA BE YOURS


ϟ ÂGE : vingt-et-un ans.
ϟ CURSUS : défense et protection du monde magique.
ϟ ALLÉGEANCE : von rosen / royalistes.
ϟ BUT : assurer la sécurité du prince et du royaume.
ϟ EPOUVANTARD : la déchéance de sa famille.
ϟ PATRONUS : un nundu.
ϟ MIROIR DU RISED : endymion couronné, les von rosen auréolés de gloire et hunter, étrangement très près d'elle.



LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide Mer 13 Aoû - 4:39

LE PAUVRE DOUDOU DANS LA DERNIERE ANECDOOOOOOOOTE.
en tout cas j'aime beaucoup
je suis contente que tu sois enfin ici
et désolée du temps ma belle je suis lente Arrow
je te valide donc avec plaisir   


we're born to die
à l'encre de tes yeux ✻Toi tu dis fuis, moi je te suis. Moi je dis suis-moi je te fuis. Si cet écrit s'arrête ici. Oui nos amours mélancolie devant la porte des adieux. Moi je soupire, toi t'es sourire. En secret mon cœur amoureux. Fais-moi l'amour mais sans le dire. Toi tu disais prends garde à toi. Nos comédies virent au tragique. hunter x sigyn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Smells like teen spirit ※ Alcide

Revenir en haut Aller en bas

Smells like teen spirit ※ Alcide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Jour 4 : White Spirit et eau de javel.
» à propos de BLITHE SPIRIT Ellowyne, l'Ellowyne fantôme !
» Spirit of the Century : les regles en vf ( version travail)
» Spirit of the Labyrinth and dredge
» [échange//vends] THE LEGEND OF ZELDA SPIRIT TRACKS COLLECTOR (pour DS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell ::  :: LES PARCHEMINS ALAMBIQUES :: parchemins approuvés par le roi (première version)-