AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez|


♛. LES CASTES SOCIALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Roi Smaug
WE ARE BETTER THAN YOU
NEVER FORGET THAT (PNJ)
avatar

WE ARE BETTER THAN YOU  NEVER FORGET THAT (PNJ)

KING OF THE ASHES ♛ Welcome to your life. There's no turning back. Even while we sleep, we will find you. Acting on your best behavior, turn your back on Mother Nature. Everybody wants to rule the world. (PNJ)


MessageSujet: ♛. LES CASTES SOCIALES Dim 10 Aoû - 20:47

Les castes sociales
Never forget what you are, for surely the world will not


Ce qui différencie Bloody Hell de l'oeuvre originale de J.K Rowling, c'est avant toute chose, la très grande importance des classes sociales au sein même du monde magique. En effet, celui-ci est extrêmement hiérarchisé en fonction de la pureté du sang et quiconque tentant d'aller conte les règles établies risque d'en payer un prix très très élevé. Nous tenterons d'expliquer par point la vie des sorciers en fonction de la pureté de leur lignage dans cette annexe - cependant, si vous souhaitez savoir comment votre personnage sera traité en fonction de celui-ci à Poudlard, nous vous invitons à aller lire l'annexe intitulée LA VIE A POUDLARD.   

Nous commencerons par la famille royale, les membres des six grands clans et les purs. Comme vous pouvez vous en douter, ce sont les privilégiés parmi les privilégiés, ceux dont la vie a été des plus douces et simples. L'arrivée d'un enfant dans l'une de ces dynasties est toujours pris avec un grand enthousiasme - plus spécialement encore s'il s'agit d'un garçon. En effet, ce sont eux qui peuvent hériter du titre et du domaine de leurs pères - les Ravenclaw étant les seuls magiciens à avoir un système de succession basé sur la méritocratie et le matriarcat. Une grande fête est très souvent organisée à la naissance du bambin - fête où toute la haute société est invitée pour venir accorder toutes ses bénédictions et grâces au rejeton. Pendant leur jeunesse, les moutards sont très encadrés et suivent généralement des cours grâce à un ou plusieurs précepteurs payés par leurs parents pour faire d'eux de parfaits petits lords et ladies. Les garçons apprennent le maniement de l'épée ainsi que de l'arc, ils montent à cheval et reçoivent des enseignements pratiques comme par exemple, l'art oratoire. Les filles, elles, suivent des cours de danse, de bienséance et de musique ainsi que de couture. Elles sont poussées à développer grâce et douceur alors que leurs camarades du sexe opposé sont poussés à devenir forts et indépendants. Initiés généralement à la magie par leurs professeurs, ils possèdent déjà quelques connaissances pratiques et théoriques lorsqu'ils rentrent à l'école. Il n'est pas rare qu'un membre des castes privilégiés soit fiancé depuis sa naissance, voire même son enfance. Les alliances de pouvoir sont en effet très importantes dans le monde magique et les parents ont tendance à utiliser le jeu des alliances pour solidifier leurs noms. Pour les castes les plus élevées, les sorciers peuvent obtenir un - et un seul - esclave dès l'âge de onze ans, alors que les purs de moins haute extraction en obtiennent un vers leurs treize ans. Ce n'est qu'une fois leurs études achevées qu'ils pourront en obtenir plus s'ils le désirent - et s'ils en ont les moyens. Après Poudlard, les sorciers au sang le plus pur n'ont généralement aucun souci pour trouver du travail - et ce, dans les plus hautes sphères. Ils peuvent espèrer occuper des postes prestigieux et se faire énormément d'argent - et si même un système basé sur le talent existe, il sera toujours possible pour un pur médiocre de se trouver une bonne place en faisant jouer ses relations.


Les mêlés n'ont pas une vie aussi douce que leurs supérieurs. Il est dans un premier temps important à signaler l'origine de cette caste sociale. Les mêlés ne sont en aucun cas des enfants de purs/mêlés et de sang-de-bourbes. Nous rappelons, en effet, que les relations charnelles avec les (nés) moldus sont proscrites et même pire encore, craintes par les sorciers. Les mêlés sont les descendants très lointains de sorciers s'étant reproduits avec des prostituées moldues, laissant cette ignominie tacher pour toujours le sang de leur descendance. Ce sont également les hybrides - les enfants d'un sorcier et d'une créature magique. Ainsi, les sang-mêlés n'ont plus de sang de moldus dans les veines depuis des siècles mais ils sont toujours considérés comme des traîtres à leur sang, payant pour les fautes de leurs ancêtres. Placés sous l'autorités d'une famille seigneuriale, c'est celle-ci qui leur offre leur demeure  - pouvant aller d'une jolie maison à une caisse en bois - en échange de leur loyauté. Les enfants issus de ces unions sont plus ou moins bien accueillis - généralement en fonction des capacités financières de leurs géniteurs. Petits, ils suivent généralement leurs parents sur leurs lieux de travail et les observent se faire humilier par leurs supérieurs sans pouvoir broncher. Il arrive également que parmi les familles les plus pauvres
les enfants soient envoyés faire la manche ou même qu'ils doivent travailler également pour gagner leur quignon de pain. Après Poudlard, il est très difficile pour un sang-mêlé de s'élever dans la haute société: seulement les plus doués et les plus travailleurs peuvent espérer quitter la misère - mais ils seront toujours traités comme des inférieurs par les purs en raison de leur sang. Être un mêlé, c'est vivre dans l'humiliation et la honte permanente. C'est également apprendre à ne pas faire de vagues - un mêlé ayant toujours tort dans un conflit l'opposant à un pur.


Parlons maintenant des nés moldus connus comme étant les esclaves du monde magique. C'est entre l'âge de sept ans et neuf ans que tout bascule pour ces pauvres enfants. Leurs noms étant inscrits à cause d'une plume magique sur un grand registre, les sorciers n'ont aucun mal à savoir qui ils sont et à les retrouver. Envoyés dans des camps, ils sont malmenés, humiliés et battus par des gardes jusqu'à ce que leur volonté soit brisées et qu'ils soient finalement amenés jusqu'au marché des esclaves. L'âge légal pour la vente d'un enfant sang de bourbe est de dix ans. Il est, en effet, interdit de vendre un esclave plus jeune. Sur le marché, les esclaves sont parqués pour la plupart dans des cages, vêtus de simples haillons et ils sont contraints d'attendre qu'un pur vienne à eux pour les acheter. Ceux d'entre eux considérés comme des pièces rares - autrement dit, une toute petite minorité - sont proposés au cours de ventes privés aux acheteurs les plus prestigieux. A ce jour, l'esclave ayant été vendu le plus cher - une petite fille aux cheveux couleur lune - a été acheté par le prince héritier lui-même à un prix exorbitant. Une fois achetée, l'esclave appartient corps et âme à son maître. Celui-ci peut, en effet, décider de le forcer à se reproduire avec un autre sang-de-bourbe pour procréer (le bébé appartenant au sang-pur possédant la mère) à travailler à des horaires indécents ou même encore, à accomplir des tâches peu gratifiantes. Un pur possède également le droit de vie et de mort sur sa marchandise - et certains n'hésitent pas à en abuser pour se débarrasser d'esclaves devenus trop vieux ou inutiles. Il est à noter qu'il est interdit de toucher à l'esclave d'une autre personne. Iriez vous frapper l'ours en peluche d'un inconnu sans son accord? Non. Et bien, c'est pareil pour un esclave. Les esclaves doivent obéissance et soumission à leurs maîtres et ils les suivent absolument partout. Même après Poudlard, ils continuent de travailler dans les ombres pour eux, craignant le moment où ils ne seront plus qu'une gêne et où on voudra se débarrasser d'eux.

/!\    Depuis quelques années, certains nés-moldus échappent à la vie d'esclavage. Nous prendrons le temps d'expliquer en quoi leur vie est différente lorsque nous ouvrirons le forum à toute la communauté magique.

/!\    Les bâtards sont traités au cas par cas - même si, bien sûr, ils sont très mal vus dans la société sorcière. Les batards peuvent être issus d'une union pur/pur, mêlé/pur ou mêlé/mêlé. Nous rappelons que les relations sexuelles avec les nés-moldus - ou même moldus tout court ne sont pas possibles. L'enfant peut être élevé dans la famille du père ou de la mère, ou même finir déposé à l'orphelinat. Il n'y a pas de règles à proprement parler si ce n'est que le batard ne peut en aucun cas porter le nom de ses parents et qu'il devra avoir un nom de famille dépendant de la famille souveraine de son père. Les noms sont les suivants: Pyke (Von Rosen), Rose (de Lioncourt), Karachev (Romanova), Hawk (Ravenclaw), Medici (Lombardi) et Lazaridis (Vasirilis). Si vous souhaitez faire un batard issu des grandes familles, nous vous demandons de nous en parler d'abord - cependant nous vous l'annonçons tout de suite: Nous n'accepterons aucun bâtard pour les Peyredragon et les Romanova. Merci de votre compréhension.   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

♛. LES CASTES SOCIALES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Monde Tombeaux Némira

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell ::  :: LES DÉCRETS ROYAUX :: le monde qui est le mien :: le monde magique-