AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|


♛. LA VIE A POUDLARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Roi Smaug
WE ARE BETTER THAN YOU
NEVER FORGET THAT (PNJ)
avatar

WE ARE BETTER THAN YOU  NEVER FORGET THAT (PNJ)

KING OF THE ASHES ♛ Welcome to your life. There's no turning back. Even while we sleep, we will find you. Acting on your best behavior, turn your back on Mother Nature. Everybody wants to rule the world. (PNJ)


MessageSujet: ♛. LA VIE A POUDLARD Mer 11 Juin - 18:21

la vie des purs
“ Power resides only where men believe it resides ”

L'AXE DU MONDE ET LA GRANDEUR NE SE DIVISENT PAS
C'est à l'âge de quatorze ans que les jeunes sorciers préparent pour la première fois leurs bagages pour partir en direction de Poudlard. Emportant avec eux tous leurs effets personnels, ainsi qu'un animal magique de leur choix s'ils le désirent, les futurs sorciers et sorcières doivent prendre emprunter les calèches envoyées par le directeur pour les ramener au château. Si les voitures viennent directement chercher les membres de la haute noblesse à leurs domiciles, les simples sang-purs doivent se rendre à King's Cross dans la campagne londonienne - et attendre en présence des mêlés l'arrivée de leurs véhicules. Cependant, ne pensez-pas une seule seconde y voir le signe d'un désir d'équité, non. En effet, lorsque les berlines arrivent, les plus haut membres de la société peuvent décider dans lesquelles et avec qui ils vont faire le voyage jusqu'à Poudlard - ne laissant à leurs camarades que les briskas les plus abîmées et surpeuplées. Les calèches des nobles sont à elles-seuls de vraies petites merveilles de magie: diffusion de musique d'ambiance classique ou même baroque, jeux sorciers, macarons et autres douceurs, tout est mis à la disposition des magiciens pour que leur voyage se passe dans les meilleures conditions possibles. Lorsque vient l'heure de changer de tenue, la voiture se transforme magiquement en diverses cabines dans lesquelles chaque étudiant peut se changer seul(e), sans le regard concupiscent de ses camarades sur lui. En plus de la présence du symbole de leur maison sur leur poitrine, les purs ont le blason de leur famille finement cousu au niveau de leurs manches - pour rappeler qui ils sont à tous leurs camarades et surtout, leur permettre de se reconnaître entre eux. Une fois arrivés au château, les élèves sont de nouveau séparés et c'est par pureté du sang que les enfants sont amenés à rentrer dans la Grande Salle. Si les membres de la famille royale sont amenés à faire les premiers leurs entrées, ils sont suivi par les descendants des six grandes familles, puis par les sang-purs et enfin, par les sang-mêlés. Il en va de même pour ce qui est de la Répartition, celle-ci ne se déroulant pas par ordre alphabétique mais par castes sociales. Il n'est pas rare que les parents des grandes familles - ainsi que de quelques sang-purs appréciés par Freya Ravenclaw - assistent à la Répartition de leur progéniture. Ainsi, Smaug Peyredragon lui-même n'a jamais manqué celles de tous ses enfants - trônant tel le monarque absolu qu'il est à la place d'honneur de la table ds professeurs. Dans la Grande Salle, les sang-purs possèdent leurs propres places et celles-ci sont très faciles à repérer. Coussins pour leurs fessiers et couverts tout en argent, ils peuvent s'installer au plus près des professeurs et ainsi, profiter des pauses repas pour discuter avec ceux-ci d'autres choses que leurs cours. Les sorciers sont autorisés à demander aux cuisines ce qu'ils désirent voir sur la table pour leurs repas du jour: en effet, si les membres des grandes familles peuvent d'un claquement de doigts exigés n'importe quel plat dans les plus brefs délais, les autres purs peuvent commander la veille au soir au plus tard quelques denrées particulières à se mettre sous la dent. Les maîtres et maîtresses sont également responsables de l'alimentation de leurs esclaves. S'ils peuvent donner de brèves indications aux elfes de maison concernant le régime alimentaire de leurs serviteurs, ils peuvent décider de les récompenser d'un gâteau à la crème en cas de bon comportement ou même, au contraire, de les priver tout bonnement de nourriture. Les membres de la haute noblesse ne sont pas obligés de manger dans la grande salle - sauf en cas de fêtes ou d’événements importants. Ils peuvent, en effet, déjeuner dans leurs chambres, loin du tumulte de la Grande Salle.

Une distinction de plus se fait entre les membres des haute et basse noblesses. Les premiers possèdent, en effet, des chambres individuels dans les quartiers réservés à leurs maisons. Ces pièces sont de véritables petits appartements privés avec un mini-salon pour recevoir des entretiens privés, une chambre et une grande salle de bain avec baignoire. L'élève a le choix de la décoration ainsi que du mobilier et peu décider d'harmoniser le tout soit aux couleurs de sa maison, soit à celles de sa famille. Sur la porte d'entrée se trouvent les armoiries du clan du propriétaire des lieux et il est impossible de pénétrer dans la salle sans un accord préalable du sorcier y résidant. Les simples sang-purs partagent quant à eux une chambre à deux. Elles sont également richement décorées aux teintes de leurs maisons et les deux magiciens partagent une salle d'eau commune. Ils ont, cependant, la possibilité de choisir avec qui partager les lieux - du moment que leur partenaire est du même sexe qu'eux. Les sang-purs n'ont pas de couvre-feu officiel: cependant, pour leur propre sécurité, il leur est demandé de ne pas quitter les parties communes de leur affectation après vingt-deux heures - une précaution que tous ou presque respectent.

Tout au long de leur scolarité, les sorciers de l'élite voient tous les moyens possibles et inimaginables mis en oeuvre pour favoriser leur réussite. S'ils ont les premières tables devant les professeurs en cours, c'est aussi à leurs questions qu'ils répondent en priorité, et à eux qu'ils donnent le plus de conseils - voire même, des cours en plus personnalisés. Les purs ont accès à plus de livres que les autres à la bibliothèque et ils peuvent, s'ils le désirent, réserver une salle ou un cachot pour pratiquer l'art de la magie. Cette élite magique a également accès à tout un grand nombre de clubs et activités extra-scolaires - un privilège dont elle profite allègrement. Si les mêlés peuvent également s'y inscrire, ils passent toujours après leurs supérieurs qui en profitent pour occuper les meilleures places ou prendre, par exemple, les meilleurs chevaux. Des tournois sont régulièrement organisés pour déterminer les meilleurs dans chaque discipline - du meilleur épéiste au meilleur joueur de flûte - et nombreux sont ceux et celles aimant aussi bien y participer que les regarder. Des groupes secrets appelés "ordres" sont établis au sein même du château. Du simple groupe de musiques aux révolutionnaires en culottes courtes, ces groupuscules animent dans le plus grand des secrets la vie au château et permettent aux sorciers de se retrouver autour d'idées communes. Certains de ces comités n'acceptent que les sang-purs - et rien ni personne ne pourra les faire changer d'avis. La tradition, c'est la tradition - et Merlin que les sorciers purs aiment à rester entre eux. De nombreuses soirées mondaines sont d'ailleurs organisées au sein même de Poudlard entre les membres des familles pures. Ainsi, sorciers et sorciers s'habillent de leurs plus belles tenues et paradent les uns aux bras des autres - avec orgueil et oisiveté.  Ces petites sauteries sont le meilleur moyen de faire des rencontres et de tisser des liens déterminants pour l'avenir et, si elles peuvent sembler d'un ennui mortel pour certains, elles ne le sont en réalité jamais lorsqu'un de Lioncourt se trouvent dans le coin. Alcool, mets plus goûteux les uns que les autres, prostitués à gogo - tout est mis en place pour satisfaire cette jeunesse dorée et satisfaire ses moindres caprices. Voilà pourquoi, des lieux dans Poudlard leurs sont entièrement réservés - à commencer par les parties communes crées en l'honneur des membres de la famille royale. De la tour Eirlys en passant par la roseraie Endymion, rien n'est trop beau pour remercier les principaux financiers des dépenses de l'école et rappeler à tous et à toutes leur puissance. Les membres de la haute noblesse peuvent également se rendre quand ils le désirent à Aeredale alors que leurs camarades un peu bien moins placés dans l'échelle sociale peuvent s'y aventurer le mercredi et le weekend. Sorciers et sorcières peuvent s'y rendre à pieds comme en calèche et n'en revenir qu'une fois la nuit bien avancée.

Les bonnes manières et le respect du protocole sont très importants pour la haute société - et ils sont respectés par tous et toutes. Ainsi, lorsque l'on s'adresse à un ou une sang-pur, l'emploi du pronom personnel "Vous" est absolument obligatoire, ainsi qu'un Monsieur ou un Madame. Si les sorciers ne respectent pas forcément cela en privé - les liens du coeur dépassant souvent cette contrainte - ils risquent gros à ne pas le faire en présence d'inconnus ou de vagues connaissances. Les membres des six grandes familles sont quant à eux appelés "Mon Seigneur".  La famille royale quant à elle répond aux appellations de "Prince", "Princesse", "Votre Altesse (Royale)"  ou encore, "Votre Grace". La bienséance prédomine dans les hautes sphères et les magiciens doivent en permanence surveiller leur comportement. Ne pas parler trop fort, ne pas faire preuve d'insolence, être toujours impeccable - des petites choses d'une importance capitale pour les plus puissants d'entre eux. Un enchanteur grossier ou vulgaire sera en effet, ignorer par bien de ses camarades et se retrouvera vite privé de cette douce drogue à laquelle ils semblent tous tant accro : le pouvoir. Et sans pouvoir, un sorcier n'est plus rien dans ce monde qui ne tourne qu'autour du jeu des ombres et des intrigues politiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Roi Smaug
WE ARE BETTER THAN YOU
NEVER FORGET THAT (PNJ)
avatar

WE ARE BETTER THAN YOU  NEVER FORGET THAT (PNJ)

KING OF THE ASHES ♛ Welcome to your life. There's no turning back. Even while we sleep, we will find you. Acting on your best behavior, turn your back on Mother Nature. Everybody wants to rule the world. (PNJ)


MessageSujet: Re: ♛. LA VIE A POUDLARD Mer 11 Juin - 18:25

la vie des mêlés
“ The most courageous act is still to think for yourself ”

NOTRE LIBERTÉ SI FRAGILE NE TIENT QU'A UN FIL
C'est à l'âge de quatorze ans que les enfants des familles de sang-mêlés doivent se préparer à partir pour Poudlard. Accompagnés de leurs familles et s'ils le désirent d'un chat, d'un rat ou d'un crapaud, ils doivent se rendre à pieds jusqu'à un point de rendez-vous fixe et attendre l'arrivée des calèches venant emmener les élèves à l'école. Du fait qu'ils soient en compagnie de certains sang-purs à cet instant, c'est tout naturellement qu'ils passent après ceux-ci lorsque les véhicules arrivent et qu'ils ne peuvent monter que dans ceux restant -  à savoir, les plus anciens, les plus rustres et les moins agréables. Les mêlés n'ont le droit qu'au strict minimum pendant tout leur voyage jusqu'aux château et leurs voitures sont semblables à celles que possédaient jadis les moldus. De ce fait, lorsque vient l'heure de se changer, les sorciers sont non seulement obligés de se contorsionner pour enfiler leurs uniformes mais également de le faire devant leurs camarades - sans possibilité d'échapper à leurs yeux curieux. Ces véhicules sont généralement bondés et les sang-mêlés doivent apprendre à supporter - au moins jusqu'à Poudlard - la promiscuité. En effet, les sang-purs aiment à monopoliser un nombre maximum de calèches rien que pour eux, n'en laissant qu'un tout petit nombre à leurs camarades. Arrivés au château, les enfants des familles les moins pures du monde magique doivent encore patienter du fait qu'ils ne sont absolument pas prioritaires au passage sous le Choixpeau Magique. Parqués dans une petite salle obscure en attendant que leurs supérieurs soient répartis, ce n'est que lorsque que ceux-ci sont enfin tous installés qu'ils peuvent, à leur tour, connaître leurs futures maisons. Dans la Grande Salle, les mêlés possèdent leurs propres sièges et ce n'est pas bien difficiles de les reconnaître. Éloignés au possible de la table des professeurs, les élèves doivent s’asseoir sur les bancs durs et froids des tables de leurs maisons et manger dans des écuelles faites de bois - avec des couverts dans le même matériau. N'ayant strictement aucune autorité au sein du château, leur alimentation est décidée à l'avance soit par les elfes de maison, soit par la directrice elle-même. Les sang-mêlés doivent absolument respecter les horaires de repas - sous peine d'être punis par les professeurs. Ils ne peuvent absolument pas se rendre aux cuisines entre les cours pour grignoter quoi que ce soit et ils doivent faire acte de présence à chaque dîner - même s'ils ne désirent pas manger pour autant. Les punitions corporelles ayant été réintégrées depuis la révolution avortée, il arrive qu'un sang-mêlé soit privé de repas et ne puisse donc pas sustenter. Dans le cas où l'étudiant déciderait tout de même de tenter de manger, son assiette se viderait d'elle-même et toute forme de nourriture autour de lui disparaîtrait - augmentant dans le même temps d'un jour la durée de sa punition.

Les sang-mêlés sont d'ailleurs les élèves les plus punis du château. Si de nombreuses excuses sont inventées pour excuser le comportement des enfants issus des milieux les plus élevés de la société, leurs camarades de basse extraction n'ont pas cette chance et subissent le contre-coup de ce fonctionnement injuste et malveillant. Nombreux sont les enfants du peuple à être sanctionnés à la place des nobles et a devoir subir tout un tas de punitions. Celles-ci peuvent aller de la simple retenue et du récurage de chaudrons à l'enfermement temporaire de l'adolescent dans l'une des geôles de l'école. Les punitions corporelles telles que les coups de règles ou les sortilèges sont également utilisés contre les jeunes sorciers les plus récalcitrants. Il n'est ainsi pas rarissimes de retrouver à l'infirmerie ces jeunes gens qui n'osent pas se rebeller contre les comportements abjectes dont ils sont les victimes. Il faut dire que Freya Ravenclaw n'a jamais aimé l'insubordination et qu'elle ne manque jamais de faire payer ceux ou celles qui oseraient aller contre ses décisions. Et ce, ni avec douceur, ni avec compassion. Les sévices subis par les mêlés ne sont pas les seules injustices régnant dans l'enceinte même du château. En effet, les dortoirs des mêlés comportent la place pour six élèves, élèves répartis aléatoirement entre les dix années scolaires. Ainsi, dans la même chambre peuvent se côtoyer des ennemis de toujours ou bien des personnes ayant jusqu'à presque dix ans de différences. Les élèves n'ont le droit qu'à une salle d'eau par groupe de six, de petite taille et avec seulement le strict nécessaire - à savoir un lavabo, une douche et un toilette. Si le linge des mêlés est pris en charge par les elfes de maison de Poudlard, c'est tout de même à eux de s'occuper de ranger leurs chambres et de faire leurs lits - et gare à eux s'ils font preuve de feignantise: La directrice aime à prévoir des inspections surprises et ceux ou celles n'ayant pas une salle pour dormir impeccable subissent son courroux et le retour du bâton.

Non seulement la scolarité d'un sang-mêlé est considérée comme moins importante que celle d'un pur mais en plus de cela, rien n'est fait pour la favoriser. Parqués tout au fond de la classe où ils peinent à entendre les leçons ou à voir le tableau, les mêlés n'ont que très rarement la chance de voir l'un de leur professeur daigner s'approcher d'eux pour leur expliquer un point qu'ils n'auraient pas compris ou encore, écrire quelques commentaires constructifs sur leurs copies corrigées. Interdits de séjour dans certaines parties de la bibliothèque, ce n'est qu'avec le strict minimum qu'ils peuvent apprendre l'art de la magie et tenter de se cultiver. Bien moins notés que leurs camarades nobles, ils n'ont pas la chance de pouvoir figurer en tête des classements et donc de se préparer un avenir confortable et bien placé dans la haute société. Comme les purs, les mêlés peuvent s'inscrire et participer à tout un tas d'activités extra-scolaires. Ils doivent, cependant, attendre la fin des inscriptions de leurs supérieurs pour pouvoir à leur tour envisager de rejoindre les rangs de tel ou tel groupe et ne pas espérer obtenir une place intéressante dans les équipes qu'ils rejoignent. Les mêlés peuvent se rendre à Arendale deux fois par fois mais bien évidemment, sous le couvert de quelques conditions. S'ils doivent obtenir avant toute chose un accord parentale signé, ils sont obligés de respecter un couvre-feu les jours de sorties et d'adopter un comportement irréprochable pour ne pas attirer l’opprobre sur Poudlard. La privation de sortie est une sanction qui pend souvent sous le nez des jeunes sorciers et nombreux sont ceux et celles se tenant à carreaux à l'école de peur de ne pas pouvoir visiter la ville magique le weekend suivant. S'ils ne sont pas invités aux soirées mondaines ayant régulièrement lieu à l'école, ils peuvent cependant assistés aux événements les plus importants du monde magique - comme la fête en l'honneur de Merlin ayant lieu chaque année au moins de septembre. Si leurs tenues ne dépendent que de leurs fortunes personnelles, ils doivent faire attention à ne pas froisser une famille de sang-pur moins riche ou encore, de s'asseoir devant un noble au cours par exemple d'un tournoi. Lorsque l'un ou l'autre se produit, un véritable scandale se met en place et la famille de plus basse extraction est toujours celle accusée de tous les torts.

Les sang-mêlés ne doivent en aucun cas oublier leurs places dans la société et faire preuve d'impudence à l'égard de leurs supérieurs. S'ils doivent se moquer d'une politesse presque dégoulinante d'hypocrisie à l'égard des purs, ils doivent aller jusqu'à courber l'échine ou faire la révérence en présence d'un membre d'une nobles familles et ce, même si celui-ci à dix ans de moins qu'eux. Le vouvoiement est imposé et gare à ceux et celles qui ne respecteraient pas cela. Les mêlés ne doivent absolument pas se faire remarquer et il leur est rappelé en permanence qu'ils sont chanceux d'avoir la possibilité de venir étudiés au château. Considérés comme les bâtards et la racaille du monde magique, ils ne doivent jamais tenter de rivaliser avec les purs sous peine de voir ceux-ci tout entreprendre pour les détruire. Il n'est pas rare que de nombreux mêlés soient les souffres-douleurs de purs qui, à défaut de pouvoir s'en prendre aux esclaves des autres, s'en prennent aux autres élèves qui ne peuvent pas répliquer à leurs coups ou insultes. De nombreux sang-mêlés sont également poussés dès leurs plus jeunes années à l'école par les membres de la famille Lioncourt ou par leurs hommes de mains à la prostitution et un véritable commerce souterrain c'est mis en place aux châteaux où pour quelques gallions, les adolescents des familles les plus respectées du monde magique peuvent acheter pour une nuit le corps d'un ou d'une de leur camarade. Charmant, vous avez dit?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Roi Smaug
WE ARE BETTER THAN YOU
NEVER FORGET THAT (PNJ)
avatar

WE ARE BETTER THAN YOU  NEVER FORGET THAT (PNJ)

KING OF THE ASHES ♛ Welcome to your life. There's no turning back. Even while we sleep, we will find you. Acting on your best behavior, turn your back on Mother Nature. Everybody wants to rule the world. (PNJ)


MessageSujet: Re: ♛. LA VIE A POUDLARD Mer 11 Juin - 18:30

la vie des esclaves
“ When a man is denied the right to live the life he believes in, he has no choice but to become an outlaw ”

ON ABÎME NOS CŒURS EMPRISONNES PAR LEUR CRUAUTÉ
Lorsque son maître ou sa maîtresse est en âge d'aller à Poudlard, son esclave est forcé(e) de le ou la suivre dans cette nouvelle aventure - cependant, si celle-ci est en tout point réjouissante pour les magiciens, il n'en est rien pour leurs propriétés. En effet, nombreux et nombreuses sont les nés-moldu(e)s ressortant complètement traumatisé(es)de leurs années au château - des années qui laissent des marques indélébiles sur leurs âmes. En effet, dès le premier voyage vers le château, les sang-de-bourbes peuvent avoir un avant-goût de ce que sera leur nouvelle existence. En effet, si leurs propriétaires se déplacent en calèches plus ou moins ornementées en fonction de la richesse ou de l'importance de leur famille, tous les esclaves sont quant à eux parqués dans des charrettes comme des animaux et ainsi tirés jusqu'au château. Entassés les uns sur les autres, les esclaves sont répartis au hasard et n'ont même pas la chance d'avoir le réconfort de partager ce trajet difficile avec leurs rares connaissances - se retrouvant même parfois avec d'autres non-sorciers prêts à ne faire qu'une petite bouchée d'eux. Arrivés au château, ils doivent tous attendre dans une toute petite pièce sombre sans faire le moindre bruit avant que la directeur adjoint de l'école ne vienne à eux et ne leur offre à tous - avec son équipe de sorciers spécialement regroupés pour l'occasion - un nettoyage complet. Dénudés un à un, les esclaves sont ainsi humiliés et aspergés d'eau avant qu'on ne leur remette finalement leur tout nouvel uniforme. Celui-ci est composé pour les garçon d'un pantalon gris avec une simple chemise blanche et pour les filles, d'une petite robe arrivant mi-cuisses grise et d'un tablier immaculé. Chaque nouvel habit est frappé des sceaux de la famille du sorcier possédant le ou la né-moldue. Ainsi, par exemple, les esclaves du prestigieux clan Peyredragon ont-il tous un dragon d'or cousu sur l'épaule - signalant à tous et à toutes à qui ils appartiennent. Cependant, l'équipe éducative de Poudlard ne s'arrête pas là et va jusqu'à s'occuper personnellement de l'apparence physique des esclaves - une directive venant directement de Freya Ravenclaw qui ne supporte pas le manque d'élégance et la négligence. Si les cheveux des hommes sont alors coupés courts, les femmes, quant à elles, apprennent qu'elles seront désormais contraintes de toujours avoir leurs cheveux attachés sous peine qu'il soit demandé à leur maître(sse) de les lui raser en guise de punition pour leur impertinence. A partir de cet instant, les esclaves sont amenés jusqu'à leurs nouveaux quartiers et s'ils déchantent déjà à cet instant précis, inutile de préciser qu'ils frisent l'horreur quand vient le moment de découvrir leur nouvel habitat.

En effet, l'intimité n'existe pas pour les esclaves et ceux-ci sont tous contraints et forcés de dormir dans une seule et même pièce. Celle-ci, absolument gigantesque, se situe dans les plus bas-fonds de Poudlard - juste en dessous des cuisines. Sale et humide, ses murs sont recouverts d'un savant mélange de moisissures et poussières, mélange rendant malade bien des adolescents contraints de dormir ici. Au sol sont jetés des matelas abîmés servant de lits pour les nouveaux arrivants qui n'ont alors rien de plus pour pouvoir dormir convenablement la nuit. Nuit qui, de toutes les manières est toujours bien courte. En effet, c'est à cinq heures au plus tard que les esclaves sont forcés et contraints de se lever. Lorsque les cinq coups de l'énorme horloge murale ont en effet fini de sonner, un sortilège de lumière solaire s'enclenche et éclaire les lieux d'une manière si éblouissante qu'il est impossible de roupiller plus longtemps. Après tout, le sommeil est un luxe et comme tout ce qui est agréable, il est forcément retiré aux sang-de-bourbes qui n'ont pas le droit d'en profiter autant qu'ils le désireraient. Il en va de même pour le plaisir de se doucher. En effet, cela devient un véritable calvaire pour la plupart des enchaînés puisqu'il n'existe qu'une seule salle d'eau - toute aussi immense que le dortoir - avec des douches sans cloison les unes à côté des autres. Adieu la pudeur et bonjour la mixité forcée puisque hommes et femmes sont contraints de se laver les uns devants les autres, sans possibilité d'échapper aux regards trop curieux. En effet, le dortoir comme la salle de bain des esclaves sont des lieux très dangereux pour ceux-ci. S'il est théoriquement interdit de toucher à l'esclave d'un sorcier sans son consentement - une règle que les purs comme les mêlés respectent - les enfants de moldus ne sont pas parfois tendres les uns avec les autres. Ainsi, de nombreuses agressions en tout genre - de la simple bagarre aux pires formes d'attouchements - ont eu lieu plusieurs fois dans ces bas-fonds, si bien que l'ambiance des lieux vacille souvent d'une franche camaraderie où tous se soutiennent et tentent de se dérider à une méfiance et une suspicion bien trop nécessaires. Après tout, personne ne le dit mais tous le savent: peu importe la gravité de l'agression, qui oserait aller en parler à son ou sa maîtresse? Loi de l'omerta? Non, pas vraiment. Mais ce qui se passe entre esclaves restent toujours entre esclaves.

Le reste de la journée dépend principalement du ou de la propriétaire de l'esclave. En effet, c'est celui-ci ou celle-ci qui lui attribue la veille ou le jour même (voire quelques temps auparavant) ses tâches à accomplir. Si certains sang-purs aiment à prendre leurs petits déjeuners dans leur chambre plutôt que dans la Grande Salle, les enchaînés se doivent impérativement de passer par les cuisines avant de le leur amener. Dans le cas contraire, ils se doivent d'attendre le magicien ou la magicienne devant l'entrée de la salle commune de sa maison pour obtenir ses directives. Les esclaves ne sont bien sûr pas autorisés à assister aux cours ni même à flâner devant les salles. Ainsi, si l'un d'eux se fait prendre, il sera expressément demandé à son ou sa propriétaire de le punir pour lui apprendre sa leçon et pour ne plus qu'il ou elle recommence. La plupart des affectations d'un né-moldu sont d'une banalité affligeante: ranger la chambre ou le dortoir, porter les affaires de cours, nettoyer les balais ou encore aller entretenir les box des chevaux. Ce sont généralement des tâches ingrates et fatigantes, qui mettent les nés-moldus dans des positions de faiblesses et de moqueries - dont certains profitent allègrement. En effet, ils arrivent qu'entre les classes, certains sang-purs forcent leurs sang-de-bourbes à les suivre juste pour pouvoir avoir le plaisir de les humilier ou de les torturer devant les autres. De la remarque méchante en passant par le doloris ou le combat forcé avec un autre esclaves, les étudiants ne manquent jamais d'idée lorsque vient le moment de faire du mal à ces êtres qu'ils considèrent comme étant inférieurs à eux. Pour se déplacer, nombreux sont les esclaves utilisant les passages secrets du château. En raison des demandes des ordres qu'ils reçoivent et de la peur de se faire moquer par des sorciers, ils utilisent en effet ceux-ci pour rester dans les ombres et effectuer le plus rapidement possible leurs tâches. Ces trajets - non connus par la communauté sorcière - se transmettent d'esclave à esclave par le bouche à oreille, un savoir qu'ils gardent jalousement bien que certains souhaiteraient s'en emparer. Cependant, ces raccourcis ne sont pas toujours agréables à emprunter et peuvent contraindre les nés-moldus à des tours de force - comme passer dans une fente si fine que leurs corps en sont complètement comprimés.

Les esclaves n'ont pas de temps libre et doivent en permanence répondre de leurs actions auprès de leur maître ou maîtresse. Jusqu'au soir, ils doivent répondre aux caprices les plus exubérants et faire en sorte de rendre leur sorcier ou sorcière attitré(e) content(e) pour ne pas risquer de s'attirer ses foudres. Il n'y a pas d'heure de coucher imposé pour les esclaves et pour cause: leurs propriétaires sont libres de disposer d'eux comme bon leur semble mais attention, ils n'ont pas le droit de traîner dans les couloir du château sans un but précis donné par un sorcier - sous peine de passer la nuit dans les geôles. Des geôles sont en effet mises à disposition pour les esclaves récalcitrants que les sorciers voudraient enfermer un temps pour les punir. Pire encore que le dortoir, elles sont la terreur de nombreux esclaves qui se tiennent à carreau de peur d'y passer ne serait-ce qu'une nuit - avec seulement de l'eau et du pain sec en guise de nourriture. L'alimentation d'un esclave est d'ailleurs du ressort de son maître ou de sa maîtresse. C'est lui ou elle qui choisit son régime et qui peut donc le récompenser d'un gâteau à la crème en cas de bon comportement, comme le privé de toutes formes d'aliments en cas de mauvais travail. Les esclaves retirent leurs repas dans les cuisines mêmes et sont forcés à manger dans un coin de celles-ci. Il ne faudrait pas, après tout, prendre le risque qu'ils infligent la vision de leurs petites quenottes dégoûtantes entrain de mastiquer à la haute société.

La haute société se fait d'ailleurs cruelle avec eux. En effet, une fois par an, depuis la chute de la rébellion a été mis en place un simulacre de tournoi où des esclaves sont forcés de s'affronter - parfois même jusqu'à la mort. Dans tout le monde magique - et donc, également à Poudlard, sont tirés au sort douze champions qui doivent alors s'affronter au cours de douze épreuves plus ridicules les unes que les autres. Celles-ci sont également loin d'être une partie de plaisir: elles sont en effet hautement dangereuses et chaque année, la mort d'esclaves au cours du tournoi fait l'objet de nombreux paris - paris sur le nombre de victimes et de survivants. Les manches peuvent être constitués d'affrontements comme une course à dos de manticore, une nage dans un bassin rempli de stangulots ou même encore, un simple combat au corps à corps. Le ou la Vainqueur est déclaré(e) Roi ou Reine des Épines - un titre qu'il ou elle portera jusqu'à l"année suivante, les tournois ayant lieu tous les solstices d'été. Sa victoire lui permet non seulement de voir son nom retiré de la liste des candidats potentiels au futur tournoi mais aussi l'honneur incommensurable d'avoir la possibilité de participer à la fête en l'honneur de la couronne, fête ayant lieu dans la demeure d'été des Peyredragon, tous les ans le quinze septembre. Cependant, cette fête n'a rien de réjouissant pour le ou la gagnante. Esclave adulte ou esclave l'enfant, le ou la gagnant(e) est obligé(e) de parader en toge antique, une couronne d'épines sur la tête. Il subit alors questions et moqueries des autres invités et devient, le temps d'une nuit, la seconde source d'attraction de toute une soirée. Il ou elle incarne, en effet, la faiblesse du genre moldu face au genre sorcier et est contraint de baiser les pieds de Smaug Peyredragon pour rappeler à tous et à toutes que vainqueur ou non, un(e) moldu(e) reste inférieur(e) à un(e) sorcier(e).

Nombreux et nombreuses sont les esclaves de Poudlard ayant péri au cours de ce tournoi, bien trop jeunes pour affronter leurs cruels adversaires sans pitié. Un sentiment de panique flotte d'ailleurs dans leur dortoir quand approche l'heure du tirage au sort - panique que certains tentent de diffuser à l'aide de fêtes ou moments bons enfants. En effet, malgré les agressions, malgré la misère, malgré la peur, il arrive que secrètement, certains esclaves arrivent à trouver quelques instants de bonheur dans des festivités secrètes qui leur permettent de faire redescendent la pression le temps d'une nuit. Danses, chants, baisers - des moments rares qu'ils privilégient et conservent dans leurs coeurs comme des trésors. Mais qu'ils ne s'accrochent pas trop à ceux-ci: les traîtres parmi leurs rangs sont nombreux et de plus en plus d'esclaves font dans la délation pour améliorer leur propre situation, n'ayant pas peur d'en dénoncer d'autres pour être mieux vu par leur propriétaire.

Ainsi, la vie d'esclave est comme on peut s'en douter, une vie de misère. Si quasiment la majorité s'y plie sous peur de quelques représailles sévères et dangereuses, certains sont bien décidés à résister et à rester - envers et contre tout - le seul capitaine de leurs âme et destin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ♛. LA VIE A POUDLARD

Revenir en haut Aller en bas

♛. LA VIE A POUDLARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell :: CORBEILLE. :: CORBEILLE.-