AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|


fight fire with fire (hélios)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Ashara Peyredragon
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : vingt ans.
ϟ CURSUS : septième année ; maison des serpents.
ϟ ALLÉGEANCE : la royauté ; le clan des dragons.
ϟ BUT : parchemin ancien, chêne et rose ; fiancée à ce romanova qu'elle ne connait pas.
ϟ EPOUVANTARD : la déception paternelle, puis fraternelle. leurs yeux accusateurs ; son propre échec.
ϟ PATRONUS : un cygne noir.
ϟ MIROIR DU RISED : préfère ne pas savoir.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: fight fire with fire (hélios) Ven 1 Aoû - 21:09


Lorsque ses prunelles claires parcoururent les lignes penchées de la lettre, son sang ne fit qu'un tour, et son coeur sembla presque cesser de battre. Ses doigts fins se resserrèrent sur le mince rouleau de parchemin, et elle s'efforça de ne pas trembler. Levant les yeux un bref instant, Ashara perçut le regard intrigué de son esclave, Sansa. Elle ne pouvait pas se permettre de faillir devant elle, ni même devant qui que ce soit d'autre. Elle ne pouvait pas non plus la blâmer de lui avait porté cette missive alors qu'elle sortait à peine d'un cours de métamorphose. Les lettres marquées du sceau doré de la famille Peyredragon n'attendaient pas. Alors qu'elle lisait une nouvelle fois l'écriture penchée et soignée de son paternel, Ashara força son souffle à rester lent. Dans son esprit, les mots résonnèrent, encore et encore. « Il est temps pour toi d'accomplir ton devoir » ... « Les Romanova sont nos plus précieux alliés » ... « Le mariage aura lieu l'été prochain ». Le Roi se trouvait à plusieurs centaines de kilomètres de l'école, et pourtant, ses yeux froids et sévères semblèrent transpercer son dos, scrutant attentivement sa réaction. Même lorsque Smaug était absent, il continuait à régir sa vie, et à contrôler l'ensemble de ses émotions. Savait-il seulement l'effet monstrueux que pouvait avoir une telle missive sur sa fille, d'ordinaire si stoïque ? La princesse ne se posa même pas la question. Il savait, et qu'importe ? Jamais il ne l'aurait épargnée. L'honneur des Peyredragon passait avant les pauvres petits sentiments de sa propre progéniture. Il en avait toujours été ainsi, et cela n'allait jamais changer. Avec le temps, Ashara avait presque cessé d'espérer avoir un jour le choix. Seule une infime partie de son être persistait à lutter contre les barreaux de la cage dorée qui se refermait peu à peu sur elle. Cette lettre parviendrait-elle à la faire ressurgir ?  

Toujours sous le choc, la princesse finit par relever vivement la tête, ses mèches blondes soigneusement coiffées valsant sur ses épaules. On l'observait, et les rumeurs ne tarderaient pas à se répandre. Elle ne pouvait pas rester plantée au milieu du couloir, avec cet air ahuri affiché sur le visage. Ça ne lui ressemblait pas. Ne jetant pas même un regard à son esclave, Ashara serra le bout de parchemin si fort que ses phalanges en devinrent livides. Elle devait trouver Endymion, tout de suite. Lui seul saurait l'apaiser. Dans un état second, la princesse se mit en marche, laissant ses pieds la guider jusqu'aux cachots. Elle entamait sa septième année au château, et connaissait ce chemin si bien qu'elle le parcourait sans même y réfléchir. Plusieurs fois, elle crut perdre son calme, et son esprit sembla s'évader, ailleurs. Plusieurs fois, elle serra les dents, et s'efforça de se focaliser sur son unique but : trouver Endymion. Il ne lui fallut que quelques minutes pour rejoindre les sous-sols, et ses talons claquèrent sur le sol de pierre brute. Sa démarche d'ordinaire si légère se fit plus brusque, et il suffisait de la connaître pour comprendre que ça n'annonçait rien de bon. Plus elle avançait, et plus Ashara sentait le devoir peser sur ses épaules, et la tension l'envelopper. Elle était si préoccupée qu'elle ne le vit pas tout de suite, lui. Dans la moiteur sombre des cachots, elle ne se rendit compte de sa présence qu'en entendant ses pas, et ils accélérèrent lorsqu'il l'aperçut. Même à plusieurs dizaines de mètres, elle pouvait percevoir sa colère rauque, dévastatrice. Une tornade sembla lui fondre dessus, et elle la reçut de plein fouet. L'aura rageuse qui l'enveloppait ne tarda pas à l'atteindre, et elle ne prit même pas la peine de lui demander s'il était au courant. Bien sur, qu'il l'était. Tous deux semblaient brûler de ce sentiment d'injustice intense. Ils partageaient au moins cela. Combattre le feu avec le feu. « Ne me regarde pas comme ça. Je l'ai aussi reçue à l'instant ». Toujours aussi tendue, Ashara ne maîtrisa pas le ton de sa voix, qui sembla encore plus glacial que d'habitude. Elle sentait sa rage, et ne pourrait pas supporter longtemps le fait qu'il la toise ainsi. Ils étaient dans le même bateau. N'avait-il donc pas suffisamment de jugeote pour s'en souvenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Hélios Romanova
BEING BADASS AIN'T EASY
SO MANY JEALOUS BITCHES
avatar

BEING BADASS AIN'T EASY  SO MANY JEALOUS BITCHES

ϟ ÂGE : 22 ans
ϟ CURSUS : Politique et justice du royaume.
ϟ ALLÉGEANCE : Pro-esclavage pour le moment.
ϟ BUT : Pour l'instant il n'en a jamais senti.
ϟ EPOUVANTARD : Une cage pleine de solitude.
ϟ PATRONUS : Un sombre-loup.
ϟ MIROIR DU RISED : Du pouvoir et du bonheur. De la liberté aussi.


LOVE IS A REVOLUTION
RELATIONS:
JOURNAL INTIME:
MessageSujet: Re: fight fire with fire (hélios) Mar 19 Aoû - 17:24


Froissé d’avoir été trop lu, ses poings se convulsent sans qu’il le veuille. Son regard est étrangement sombre et ses yeux passent sur chaque chose sans jamais rien fixer. Il n’a qu’une envie : frapper dans un mur. Dans tous les murs même, jusqu’à s’en faire saigner les poings, il s’en fout de tout en ce moment même. Son statut est de ceux qui l’empêche de perdre son sang-froid mais il sent pertinemment qu’il est en train de l’égarer et, dangereusement, il sent sa rage monter. Chaque pas est une torture. Les mots simples et efficaces tracés d’une écriture fine et appliquée ont suffit à le faire chavirer. Ainsi, il est condamné dans un mariage qu’il pensait pourtant oublié mais c’était sous-estimer sa mère et sa persuasion coutumière. Il aurait dû le sentir arriver pourtant. 22 ans et pas encore marié, c’est presque une honte à ce stade là. Et la princesse est en âge d’avoir un époux si l’on en croit l’écriture maternelle. Ses poings se serrent encore. Coup de poignard que de penser à ces mots. Il ne veut pas y penser mais ils le harcèlent inlassablement. Et cette esclave qui l’a également complètement mis hors de lui sur le chemin en venant jusqu’aux serpentards. Il est sur le point d’éclater c’est certain, trop de sentiments le bouleversent en ce moment dont le principal est une colère sourde. Il ne supporte pas que l’on choisisse pour lui et s’il avait jusqu’ici décidé d’ignorer l’ignoble perspective d’un mariage forcé, là il ne peut plus faire marche arrière. Cet été. Cet été il sera marié avec quelqu’un qu’il ne connaît ni d’Eve ni d’Adam et qu’il n’a fait qu’entrapercevoir. Certes, elle est très belle. Et très bien sous tout rapport. Et noble. Et de la famille royale qui plus est mais il rejette cette union avec une énergie proche du désespoir, voyant dans ce mariage un emprisonnement à vie avec quelqu’un qu’il n’aurait jamais choisi. En tournant pour rejoindre la salle des serpents, il pense un instant à aller trouver Leif mais il ne sait décidément jamais où ce dernier traîne et puis il ne veut pas le déranger : il sait pertinemment que son meilleur ami ne veut pas être vu avec lui. Pas de honte mais une protection qu’Hélios ne peut que comprendre. Il y a bien Sigyn mais les poufsouffles sont un peu loin. Et soudain, il tombe justement sur celle qui obnubile ses pensées : Ashara Peyredragon en personne. Elle ne pouvait pas mieux tomber. Mais à voir le regard qu’elle lui lance et la remarque qu’elle lui jette à la figure elle est non seulement au courant mais en plus au moins aussi peu encline que lui à suivre le message parental. Au moins n’est-il pas seul dans cette galère. Mais la petite voix qui lui souffle de se calmer n’est que trop petite et sa colère bien trop dévastatrice, d’ailleurs Ashara l’a bien senti. D’abord incapable d’aligner un mot tellement il était en colère, il se contenta de balancer un coup de poing rageur et dévastateur dans le mur qui n’avait rien demandé, s’égratignant les phalanges au passage. Les doigts constellés de sang, il devait avoir l’air d’un fou. Il se contenta de continuer sur sa lancée, sans une seule fois avoir en tête le fait qu’il s’adressait à une princesse et que de ce fait ployer la tête et le genou serait plus bienséant. Il avait oublié subitement tous les préceptes familiaux.
« C’est impossible, d’accord ? Jamais de la vie… Jamais de la vie je ne ferais ma vie avec toi. »
Blessant sont les mots qu’il parvient à faire sortir de sa gorge qui veut hurler plus qu’autre chose. Il est presque hors d’haleine tant sa colère l’aveugle. La seule fois où il a été dans cet état c’est quand il a combattu dans l’arène pour rejoindre les vaillants combattants et encore : l’enjeu était beaucoup plus ludique. Il sait très bien qu’il a du mal à contrôler sa colère mais il n’arrive plus à la canaliser. Elle déferle comme une vague impossible à arrêter et il siffle entre ses dents, s’efforçant de ne pas crier :
« Autant te prévenir tout de suite, il est hors de question que je te dise oui, Peyredragon ou pas »
Il se retourne et se prend la tête à deux mains, faisant les cent pas devant la jolie blonde dont il ne remarque même plus la beauté délicate. Il avait toujours remarqué que sa fiancée avait un charme certain même s’il ne lui avait jamais adressé la parole mais en cet instant, il voit rouge. Rouge sombre. Comme le sang qui dégoutte de ses mains. Il s’arrête d’un seul coup, sa voix est rauque de la rage contenue :
« Tu vas arrêter ce mariage, je sais que tu peux le faire annuler, je le sais… »
Incohérent. Complètement incohérent et focalisé sur une idée impossible mais tant pis : il doit tenter le tout pour le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

fight fire with fire (hélios)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The Lands of Ice and Fire
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [Comic] Première BD Hero Factory 2011 : Ordeal of Fire
» Deck Recon: Rapid Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bloody Hell ::  :: ENTRÉE & SOUS-SOLS :: cachots-